EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Marseille sous pression : à l'hôpital Laveran, tous les lits "Covid" en soins intensifs sont occupés

Hôpital Laveran, Marseille, France
Hôpital Laveran, Marseille, France Tous droits réservés Daniel Cole/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Daniel Cole/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans la deuxième ville de France, principal foyer de l'épidémie, les hôpitaux voient la seconde vague grossir de jour en jour.

PUBLICITÉ

À l'hôpital Laveran de Marseille, les cinq lits de réanimation réservés aux patients Covid sont occupés et le personnel se prépare à devoir en accueillir davantage. Marseille, deuxième ville de France et principal foyer du virus. En dix jours, le nombre de patients « Covid » en soins intensifs a doublé. Dans cet hôpital des armées ouvert à tous les malades, on voit la seconde vague grossir de jour en jour.

« On voit une augmentation progressive de ces patients, qui sont des patients qui ressemblent beaucoup à ceux qu'on a connus pendant la première vague, explique le Médecin principal Pierre-Yves, en charge du service réanimation. Certains sont âgés mais pas tous et ça concerne aussi des adultes entre 50 et 60 ans avec quelques facteurs de risques comme l'hypertension, le diabète et le surpoids, qui sont le même profil de patients que ceux qu'on avait rencontrés au cours de la première vague épidémique. »

Alors que le nombre de patients en soins intensifs à l'échelle nationale est remonté aux niveaux de juin, maintenir les soins des autres malades reste aussi une priorité.

« Aujourd'hui, tout l'enjeu, c'est de continuer à soigner tous les autres patients au maximum tout en étant en mesure de faire face à l'épidémie, donc c'est un peu sur ces deux fronts qu'on travaille », précise le Médecin principal.

Avec la deuxième vague, le personnel soignant se prépare à un débordement qu'il redoute, mais les autorités assurent être mieux préparées qu'en mars dernier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Nouvelle-Calédonie : un sixième homme est mort dans des affrontements