DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Donald Trump et Joe Biden commémorent les victimes du 11 septembre 2001 séparément

euronews_icons_loading
Commémorations du 11 septembre
Commémorations du 11 septembre   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump et Joe Biden. 2 candidats, 2 images, pour une commémoration : celle des attaques du 11 septembre 2001. L'une des cérémonies à laquelle les deux rivaux ont assisté se situait à Shanksville, Pennsylvanie. C'est là que s'était écrasé un des quatre vols détournés par les membres d'Al-Qaïda.

La journée d'hommage aux victimes se voulait être une trêve dans la campagne, mais les deux candidats à la présidentielle ont pris le soin de ne jamais se croiser, et les enjeux politiques n'étaient, dans le fond, jamais très loin.

"La réalité est que chaque jour est rythmé par des enjeux politiques", analyse Bill Barrow, reporter pour Associated Press (AP). "Nous avons vu le président Trump parler derrière un podium marqué du sceau présidentiel en Pennsylvanie, le site du mémorial du Vol 93. Il n'était pas aussi ouvertement politique qu'il l'a été au cours des derniers mois, mais il a en quelque sorte utilisé la rhétorique d'encouragement du peuple américain."

"Et puis nous avons vu le vice-président Biden aller voir des familles des victimes du 11 septembre au mémorial de Manhattan", poursuit-il. "Vous aviez donc deux hommes, qui même dans un environnement censé être non politique, mettaient en avant des éléments qui les aident à faire campagne."

Si Joe Biden s'est également rendu sur le site de Ground Zero, à Manhattan, le choix fait par les deux candidats de se rendre en Pennsylvanie reste symboliquement politique. L'Etat natal de Joe Biden avait basculé pour Donald Trump d'une courte majorité en 2016. Et les deux rivaux y sont au coude-à-coude dans les sondages.