DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'opposant russe Alexei Navalny donne lui-même de ses nouvelles, rassurantes

euronews_icons_loading
Alexei Navalny avec sa femme et ses enfants à l'hôpital de la Charité à Berlin.
Alexei Navalny avec sa femme et ses enfants à l'hôpital de la Charité à Berlin.   -   Tous droits réservés  Navalny instagram via AP
Taille du texte Aa Aa

Alexei Navalny semble aller chaque jour un peu mieux. L'opposant russe est toujours hospitalisé à Berlin, mais il a fait savoir ce mardi qu'il avait réussi à passer une journée entière sans assistance respiratoire.

Il a publié une photo de lui sur les réseaux sociaux. Il est assis sur son lit d'hôpital, au côté de son épouse et de leurs enfants.

C'est la première fois qu'il donne ainsi de ses nouvelles depuis son hospitalisation pour empoisonnement présumé.

Dans son message, il indique à ses quelque 1,7 million d'abonnés : "vous me manquez".

De la Sibérie à Berlin

Alexei Navalny a été victime d'un malaise le 20 août en Sibérie. Hospitalisé dans un premier temps à Omsk (Sibérie), il a été transféré deux jours plus tard en Allemagne.

Il a été admis à l'hôpital de la Charité, à Berlin, l'un des plus réputés en Europe.

La semaine dernière, son état de santé s'améliorant, il a été sorti d'un coma artificiel dans lequel il avait été plongé.

Pour les autorités allemandes, les tests réalisés indiquent qu'il a été empoisonné par un agent neurotoxique de type Novitchok, conçu à des fins militaires à l'époque soviétique.

Des laboratoires français et suédois sont arrivés à la même conclusion.

Mais cette thèse de l'empoisonnement au Novitchok est contestée par Moscou qui crie à la désinformation.

Le chef du renseignement extérieur russe a d'ailleurs assuré que Moscou n’avait plus aucun stock de Novitchok.

Opposant N°1

Alexei Navalny est avocat de formation. Depuis plusieurs années, il dénonce publiquement la corruption qui, selon lui, gangrène le pouvoir russe. Il a déjà été arrêté et emprisonné plusieurs dizaines de fois.

Âgé aujourd'hui de 44 ans, il fait figure d'opposant numéro un à Vladimir Poutine.