DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : des limitations de déplacement mises en place dans la région de Madrid ce lundi

euronews_icons_loading
Des habitants du quartier Vallecas à Madrid manifestent contre les nouvelles règles annoncées pour lutter contre le coronavirus, le 20 septembre 2020
Des habitants du quartier Vallecas à Madrid manifestent contre les nouvelles règles annoncées pour lutter contre le coronavirus, le 20 septembre 2020   -   Tous droits réservés  Oscar Del Pozo/AFP
Taille du texte Aa Aa

A compter de ce lundi, 850 000 habitants des quartiers sud de la région de Madrid ne pourront sortir de leur quartier que pour des raisons de première nécessité.

C'est une mesure qui divise les habitants de la banlieue de Madrid. Ceux-là ont clairement choisi d'exprimer leur colère, ce dimanche, lors d'une manifestation, organisée à l'appel d'organisations d'extrême-gauche notamment.

850 000 personnes vivant dans les quartiers sud plus défavorisés de la région de Madrid, soit 13% de la population régionale, s'apprêtent à voir leurs libertés de mouvement restreintes pour tenter d'enrayer la propagation du coronavirus.

A compter de lundi, ils ne pourront sortir de leur quartier que pour des raisons de première nécessité comme se rendre au travail, aller chez le médecin ou conduire les enfants à l'école. Mais dans leur quartier, les habitants pourront continuer à circuler.

Il ne s'agit donc pas d'un strict confinement comme au printemps dernier, mais les autorités régionales recommandent "de rester chez soi la majorité du temps". Une mesure diversement accueillie. Certains la trouvent justifiée, mais ce n'est pas le cas de tous.

"C'est injuste parce qu'il faudrait aussi imposer des restrictions dans d'autres quartiers, et pas seulement dans les nôtres. Ils disent que nous devons rester ici. Or les gens doivent se déplacer et aller travailler dans le centre. Ces restrictions sont stupides".

La région de Madrid suscite de vives inquiétudes. Elle concentre le tiers des nouveaux cas et des nouveaux décès en Espagne. Et les experts craignent une nouvelle saturation du système de santé dans les prochaines semaines.

Les parcs seront donc fermés, tandis que les magasins, bars et restaurants devront limiter leur capacité d'accueil à 50%. Les rassemblements de plus de six personnes seront également interdits, contre dix auparavant. Et cette mesure vaut pour toute la région de Madrid.