DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

"Les Italiens veulent moins de professionnels de la politique" (expert)

euronews_icons_loading
"Les Italiens veulent moins de professionnels de la politique" (expert)
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Les électeurs italiens ont largement approuvé la réduction du nombre de parlementaires, à l'occasion du référendum organisé ce dimanche et ce lundi.

Près de 70% ont dit "oui" à cette réforme initiée par le Mouvement 5-Etoiles, membre de la coalition au pouvoir.

Ce résultat démontre qu'il existe bien un sentiment de défiance vis-à-vis de la classe politique en Italie.
Les électeurs ont voté 'oui' parce qu'ils veulent voir moins de professionnels de la politique.
En votant 'oui', ils se sont dits que cela permettrait de moraliser la classe politique.
Giovanni Orsina
Professeur de sciences politiques à Rome

Ce qui va changer avec cette réforme

Le nombre de députés, aujourd'hui 630, va être ramené à 400.

A la chambre haute, il n'y aura plus que 200 sénateurs au lieu de 315 comme c'est le cas actuellement.

Cette réforme est censée entrer en vigueur à compter de la prochaine législature. L'actuel mandat des parlementaires s'achève théoriquement en 2023.

Faudra-t-il redessiner la carte électorale en supprimant des circonscriptions ? Faudra-t-il réviser le mode de scrutin ?

Comme tous les partis n'étaient pas favorables à la réduction du nombre de parlementaires, on s'attend à ce que les discussions sur le sujet soient tendues.

Ce résultat renforce sans aucun doute la coalition au pouvoir. Cela laisse présager que ce gouvernement arrivera indemne aux prochaines élections.
Le Parti démocrate sort renforcé au sein de l'exécutif et il parvient à freiner l'avancée du centre-droit et de la Ligue de Matteo Salvini.
Giorgia Orlandi
Correspondante d'euronews à Rome