Juliette Gréco, icône de la chanson française, est morte

Juliette Gréco, le 7 octobre 1979 à Paris
Juliette Gréco, le 7 octobre 1979 à Paris Tous droits réservés PIERRE GUILLAUD/AFP
Tous droits réservés PIERRE GUILLAUD/AFP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ma raison de vivre, c'est chanter, disait-elle. La voix de Juliette Gréco s'est tue définitivement ce mercredi. La chanteuse avait 93 ans.

PUBLICITÉ

"Ma raison de vivre, c'est chanter", disait-elle. La voix de Juliette Gréco s'est tue définitivement ce mercredi.

"Juliette Gréco s'est éteinte entourée des siens dans sa tant aimée maison de Ramatuelle. Sa vie fut hors du commun", pouvait-on lire sur un comuniqué publié par sa famille.

Figure du Saint-Germain des Prés de l'après-guerre, amante de Miles Davis, interprète de chansons écrites par Jean-Paul Sartre, Boris Vian ou Jacques Prévert, elle s'était produite à l'Olympia la première fois en 1954. Dans les années 60 c'est Gainsbourg, Brel ou Brassens qui lui confieront leurs textes.

Véritable survivante d'une autre époque, Juliette Gréco a tourné jusqu'à ses 89 ans et un AVC qui l'a frappée en mars 2016.

Elle est décédée à l'âge de 93 ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : la 26e édition d'Art Paris se tient au Grand Palais Ephémère

45 000 volontaires vont être formés à l'approche des Jeux Olympiques de Paris

Les médaillés olympiques de Paris porteront un petit bout de la Tour Eiffel