DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Aide en route et recherches en cours dans le sud-est de la France et le nord de l'Italie

euronews_icons_loading
Sauvetage à Ornavasso, dans le Piémont, en Italie, 4 octobre 2020
Sauvetage à Ornavasso, dans le Piémont, en Italie, 4 octobre 2020   -   Tous droits réservés  Firefighter Vigili del Fuoco via AP
Taille du texte Aa Aa

"Parce que là-haut, il n'y a plus rien"... Une dizaine de tonnes de produits de première nécessité sont acheminées depuis ce matin dans les vallées françaises de la Vésubie et de la Tinée dévastées vendredi par des crues d'une ampleur exceptionnelle.

Des vêtements, de l'eau, de la nourriture pour bébé, des aliments et des médicaments, chargés à bord d'une dizaine de camions ont pris la direction des communes sinistrées des Alpes-Maritimes. Seule la localité de Venanson continue d'être alimentée par des hélicoptères.

Michel Turco, directeur logistique de la métropole Nice-Côte d'Azur explique comment la collecte s'est organisée :

"Ces marchandises là, c'est à la fois des dons des grandes surfaces, à la fois des dons des particuliers, mais aussi des achats qu'ont fait la métropole et la ville de Nice pour aider les communes sinistrées et leurs citoyens."

La France a lancé la procédure de catastrophe naturelle ce weekend. Les dégâts seraient déjà estimé à 1 milliards d'euros. Le président Emmanuel Macron doit se rendre sur place en milieu de cette semaine.

A Vintimille, à quelques encablures de la frontière française, les commerçants et habitants nettoient la boue qui s'est immiscée partout, et des associations s'inquiètent du sort de migrants, qui dorment souvent le long des berges de la Roya, alors que la crue a été violente.

Pour Davide Voarino, habitant et commerçant de Vintimille :

"Il n'y a que les plus âgés pour se souvenir d'une telle crue, et c'était y'a 60 ans, mais ils disent même que ce n'était pas comme ça."

Les régions italiennes du Piémont et de la Ligurie ont demandé au gouvernement italien de décréter l'état d'urgence.

Le dernier bilan fait état d'au moins 4 morts entre le sud-est de l'hexagone et le nord de l'Italie, mais de nombreuses personnes sont encore portées disparues.

Samedi, 21 personnes piégées au col de Tende, côté français, ont été retrouvées près de la commune de Viévola et évacuées, comme 4 touristes allemands pris en charge par les secours italiens.

Au moins 4 autres corps ont été retrouvés, échoués sur la Riviera italienne, ce dimanche, non loin des côtes françaises. Leur identification est en cours.