Chypre Nord : réouverture controversée du littoral de Varosha

Le littoral de Varosha, ville fantôme depuis 1974
Le littoral de Varosha, ville fantôme depuis 1974 Tous droits réservés Anadolu
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Soutenues par Ankara, les autorités chypriotes turques ont décidé de rouvrir jeudi au public le littoral de cette station balnéaire abandonnée.

La décision de Chypre-Nord de rouvrir au public le littoral de Varosha suscite la colère de la République de Chypre. L'UE accuse Ankara d'attiser les tensions sur l'île.

PUBLICITÉ

Varosha, "perle" de Chypre devenue ville fantôme, ravive les tensions. En cause : l'annonce de la réouverture au public ce jeudi de la zone littorale de cette station balnéaire.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affiché son soutien au "Premier ministre" de l'autoproclamée République turque de Chypre-Nord Ersin Tatar. Ce dernier a fait son annonce ce mardi depuis Ankara et à quelques jours d'une élection présidentielle à laquelle il se présente.

Varosha, qui fait partie de l'agglomération de Famagouste, a été abandonnée après avoir été entourée de clôtures par les militaires turcs. Ceux-ci ont envahi le tiers nord de Chypre en 1974 en réaction à un coup d'Etat visant à rattacher à la Grèce cette île depuis coupée en deux.

Le gouvernement chypriote-grec a "fermement condamné la décision". "Cette annonce est une violation des résolutions de l'ONU" a souligné le président de la République de Chypre Nicos Anastasiades.

La République de Chypre prône soit une restitution pure et simple de Varosha, soit son administration par l'ONU.

L'Union européenne a sommé mercredi la Turquie de "cesser" d'attiser les tensions à Chypre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La République de Chypre menace l'agenda positif européen pour la Turquie de veto

Varosha au coeur des préoccupations

À Chypre, l'art est à la réconciliation