DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 et restrictions sanitaires : bars fermés à Bruxelles et Glasgow, mesures à venir en France

euronews_icons_loading
Archives : la terrasses du "Bar du Matin" à Bruxelles, le 10 juin 2020.
Archives : la terrasses du "Bar du Matin" à Bruxelles, le 10 juin 2020.   -   Tous droits réservés  AP Photo/Francisco Seco
Taille du texte Aa Aa

L'épidémie de Covid-19 progresse en Europe. De plus en plus pays prennent de nouvelles mesures restrictives : fermeture des bars à Bruxelles et à Glasgow, obligation du port du masque en Italie, état d'urgence en République tchèque. La France se prépare, elle, à d'autres restrictions sanitaires dans de nouvelles agglomérations, alors qu'en Allemagne, le gouvernement s'inquiète d'un bond "préoccupant" des cas. Tour d’horizon.

FRANCE

Dans l'Hexagone, pour la deuxième fois en cinq jours, un record quotidien de nouvelles infections a été enregistré avec près de 19 000 cas supplémentaires en 24 heures. Dans ce même laps de temps, 80 personnes sont aussi décédées des suites du Covid-19.

On observe également un signe inquiétant d'augmentation des hospitalisations. Plus de 7 500 patients sont actuellement traités à l'hôpital, dont plus de 1 416 en réanimation, ce qui représente un record pour ces trois derniers mois. Le président Emmanuel Macron a évoqué de nouvelles restrictions sanitaires :

"Dans notre stratégie, dans les endroits où ça circule trop vite et en particulier où ça circule beaucoup chez les personnes âgées qui sont les plus vulnérables, et où on voit de plus en plus de lits occupés aux urgences, eh bien on doit aller vers plus de restrictions."

Après Marseille et la Guadeloupe il y a dix jours, de nouvelles mesures de restriction sont entrées en vigueur mardi à Paris et dans la petite couronne. Le ministre de la Santé Olivier Véran fera le point sur la situation jeudi à 18h, avec l'éventuel basculement de nouvelles villes en "alerte maximale". Ce durcissement pourrait concerner les métropoles de Lille, Lyon et Grenoble.

ALLEMAGNE

Berlin cherche aussi à contenir la spirale du taux de contamination, mais l'Allemagne, considérée comme un modèle de gestion de la pandémie, a enregistré plus de 4 000 cas ces dernières 24h, un record. Ce bond des nouveaux cas a été jugé "préoccupant" par le gouvernement allemand.

L'Allemagne a aussi de décider de restreindre l'activité des bars et restaurants. À partir de samedi, ils seront fermés entre 23 heures et 6 heures du matin.

Les autorités sanitaires accusant également les fêtes privées et les réunions de famille d'être à l'origine des derniers foyers, les rassemblements publics de plus de cinq personnes issues de plus de deux foyers et les rassemblements privés de plus de dix personnes seront également interdits en vertu des nouvelles règles qui viennent d'être annoncées.

BELGIQUE

Les cafés et bars devront fermer à partir de jeudi matin sur tout le territoire de la région de Bruxelles pour endiguer la propagation du coronavirus, qui s'accélère dans la capitale belge, ont annoncé mercredi les autorités.

La mesure est prévue pour un mois jusqu'au 8 novembre. De plus, la consommation d’alcool dans l’espace public est par ailleurs interdite dans les 19 communes de la région, a précisé une porte-parole de l'exécutif régional. Les restaurants peuvent rester ouverts.

Ailleurs dans le pays, un peu plus de souplesse, même si les bars vont être obligés de fermer leur porte à partir de 23 heures.

ECOSSE

En Ecosse aussi, les autorités appliquent un tour de vis : fermeture des bars et des pubs dans les deux villes principales, Glasgow et Edimbourg. Ailleurs, limitation dans l'accueil des clients : "les pubs, bars, restaurants et cafés pourront continuer à servir en intérieur de 6h à 18h mais ne pourront plus servir de boissons alcoolisées", a expliqué la Première ministre écossaise. Les restaurants des hôtels pourront servir au-delà de 18h mais uniquement pour les résidents et seulement des boissons sans alcool."

La Première ministre écossaise a justifié ces mesures. L'objectif est d'éviter que le virus ne devienne "hors de contrôle" à la fin du mois.

ITALIE

L'Italie a approuvé un décret qui rend l'utilisation des masques obligatoire aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. Cette mesure entre en vigueur dès ce jeudi.

Le nombre de nouveaux cas est moindre qu'en France ou en Espagne mais le gouvernement a décidé de prolonger jusqu'au 31 janvier l'état d'urgence sanitaire.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

L'état d'urgence sanitaire a été décrété également en République Tchèque. Le pays a enregistré près de 4500 nouveaux cas en une journée, c'est un record. D'où ces restrictions imposées à la population : limitation des rassemblements à 10 personnes en intérieur, 20 maximum en extérieur.

Par ailleurs, certaines écoles sont désormais fermées.