DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les anti-masques haussent le ton en Europe, alors que les mesures se durcissent

euronews_icons_loading
Manifestation anti-masque à Varsovie en Pologne le 10 octobre 2020
Manifestation anti-masque à Varsovie en Pologne le 10 octobre 2020   -   Tous droits réservés  Wojtek Radwanski / AFP
Taille du texte Aa Aa

A Varsovie, l'obligation de porter des masques dans tous les espaces publics à partir de ce samedi passe mal. Des Polonais manifestent contre la décision, annoncée après un nouveau record quotidien de cas de coronavirus, la maladie a causé 2.867 décès en 2020. Selon les autorités la Pologne a "environ 500 respirateurs de rechange", et au niveau national, 60 % des lits assignés aux patients atteints de Covid-19 sont encore libres. Les médias indiquent cependant que les capacités en lits sont épuisées dans les régions les plus touchées du pays.

En Grande-Bretagne, plusieurs élus expriment leur colère deux jours avant les nouvelles restrictions qui doivent être annoncées par le gouvernement. Les bars pourraient fermer. La propagation du virus s'est accélérée ces derniers jours, la ville de Nottingham est la plus touchée par un virus qui a fait au total dans le pays 42 000 morts, chiffre le plus élevé de l'UE. Le gouvernement promet de verser deux tiers des salaires à ceux qui sont momentanément au chômage partiel ou total.

A Rome des manifestants étaient masqués mais pourtant opposés à cette obligation. Le gouvernement impose le port du masque dehors. Pour la première fois depuis la première vague, les autorités avertissent que le système de santé est confronté à des "problèmes critiques importants" alors que les hôpitaux se remplissent.