DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Masqués, 2,4 millions d'électeurs lituaniens ont voté pour renouveler leur parlement

euronews_icons_loading
Masqués, 2,4 millions d'électeurs lituaniens ont voté pour renouveler leur parlement
Tous droits réservés  PETRAS MALUKAS/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Des restrictions sanitaires sévères ont été mises en place pour rassurer les Lituaniens qui sont allés voter dimanche pour renouveler leur parlement. Un "drive" a même été autorisé pour ce scrutin. Dans les bureaux de vote, des masques et la distanciation sociale étaient bien sûr obligatoires.

La Lituanie a enregistré 5 963 cas confirmés de coronavirus et un peu plus de 100 décès. Malgré la récente hausse record de cas de contaminations, le nombre de décès liés aux coronavirus est bien inférieur à la moyenne européenne.

La propagation du Covid-19 et les mesures prises par le gouvernement pour y remédier, ainsi que la montée en flèche du chômage liée au virus, ont été les principaux enjeux de ces élections législatives.

La coalition quadripartite de centre-gauche qui est au pouvoir ne devrait pas rester en place. Avec un soutien d'environ 15% pour les deux principaux partis en lice, et 15 autres partis dans la course, une autre coalition est inévitable, et sa composition est incertaine.

Pour Ausra, électrice lituanienne, interrogée à la sortie d'un bureau de vote à Vilnius :

"Tout ira bien si les jeunes sont élus. Les anciens sont là depuis assez longtemps".

Quant à Gitana, électrice s'exprimant aussi après le vote :

"Les gens montrent qu'ils veulent du changement et ils ne sont pas satisfaits des quatre dernières années."

Selon les sondages d'opinion, l'Union des Paysans et des Verts de centre-gauche du Premier ministre Saulius Skvernelis et les conservateurs de l'Union de la Patrie, les chrétiens-démocrates lituaniens, sont tous deux au coude-à-coude.

Mindaugas Kulbis/AP
Le premier ministre lituanien, Saulis Kvernelis, 11 octobre 2020Mindaugas Kulbis/AP

Outre la gestion de la pandémie de Covid-19, la campagne électorale s'est également concentrée sur la réduction des disparités économiques et éducatives entre les villes et les campagnes dans ce pays de 2,8 millions d'habitants.

S'il est réélu Skvernelis, qui est plus populaire parmi les électeurs ruraux à faible revenu que dans les villes, promet de créer des pharmacies publiques à travers le pays et d'introduire une "13e retraite", sorte de prime annuelle pour les personnes âgées.

La rivale conservatrice Ingrida Simonyte, ancienne ministre des Finances, plus populaire dans les villes, critique Saulius Skvernelis, un ancien chef de la police nationale, d'administrer le pays de façon chaotique et populiste.

Mindaugas Kulbis/AP
Ingrida Simonyte, leader du parti chrétien-démocrate, l'Union de la Patrie, 11 octobre 2020Mindaugas Kulbis/AP

Selon le système électoral lituanien, 70 des 141 membres du Parlement sont élus à la proportionnelle pour 4 ans. Les 71 autres députés sont élus à un scrutin uninominal majoritaire à deux tours dans les circonscriptions électorales. Le second tour est prévu le 25 octobre. Le taux de participation doit au moins être de 40%, sinon il faut réorganiser les élections.

Pro-européen et soutien de l'opposition bélarusse

Il faut savoir qu'aucun des principaux partis en lice ne remet en cause l'appartenance à l'Union européenne et à l'OTAN, et que tous expriment leur soutien à l'opposition démocratique du Bélarus.

La Lituanie a accueilli la figure de l'opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa, qui a fui son pays après avoir rivalisé avec Alexandre Loukachenko lors d'un vote présidentiel le 9 août.

Les responsables ont déclaré que Loukachenko avait remporté ce sixième mandat, mais les membres de l'opposition affirment que l'élection a été frauduleuse, une accusation que le président nie.