DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Changement climatique : un scarabée tueur de forêts en Allemagne

euronews_icons_loading
Changement climatique : un scarabée tueur de forêts en Allemagne
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Dans le massif du Harz au centre de l'Allemagne, les épicéas morts forment une forêt de fantômes. Ils sont les victimes du scolyte, un petit scarabée de quelques millimètres qui cause des ravages dans les zones boisées du pays. Sa prolifération est la conséquence d'une chaleur plus forte et de pluies moindres.

"C'est un phénomène qui est interdépendant," souligne Tanja Sanders, directrice écologie forestière et biodiversité à l'Institut Thünen. "Quand on a une sécheresse, il y a moins de flux de sève et moins de résine et donc, le scarabée peut effectivement infecter l'arbre," explique-t-elle. "Quand les arbres sont sains et ont beaucoup de résine, le scarabée rentre et il est littéralement englué dans la résine, donc il ne peut pas se nourrir," dit-elle. Sans résine collante pour l'en empêcher, le scolyte a dévoré quelque 245.000 hectares de forêt en Allemagne.

Replanter une diversité de variétés

Et avec une année 2020 qui se caractérise par sa chaleur et sa sécheresse, il n'y a pas d'issue en vue. "On n'est pas habitué à avoir une telle sécheresse dans le centre de l'Europe : nous les humains, on peut s'adapter, on a la climatisation ; les arbres eux, ils n'ont pas la climatisation," fait remarquer Friedhart Knolle, porte-parole du Parc national du Harz. "Donc les arbres qui ne peuvent pas s'habituer à cela meurent," déplore-t-il.

Sur les contreforts du massif du Harz, des volontaires apportent leur aide pour replanter des arbres dans une zone détruite par le scarabée.

Il s'agit à présent de faire pousser toute une diversité d'espèces plutôt qu'une seule comme les épicéas sur de vastes surfaces. Objectif : préserver les forêts allemandes pour les générations futures.

"Nous avons besoin de la forêt"

"La forêt n'a pas besoin de nous, elle va se rétablir elle-même," affirme le sylviculteur Raik Scheffler, avant d'ajouter : "Mais nous, nous avons besoin de la forêt, il nous faut du bois pour l'utiliser comme matériau de construction. C'est celui qui est le plus respectueux de l'environnement, il se remet toujours à pousser, mais pour qu'il n'y ait pas que des bouleaux et des saules qui soient présents, nous plantons des sapins blancs et des chênes rouvres; des arbres utilisables comme bois de construction," précise-t-il.

Le gouvernement allemand a investi 800 millions d'euros pour régénérer la forêt, éliminer les arbres morts et en planter de nouveaux. Les zones boisées du pays vont effectivement renaître, mais elles ne seront plus jamais comme avant.

Le changement climatique est déjà en train de modifier les paysages naturels de l'Allemagne. Et personne ne sait à quoi les forêts comme celle-ci ressembleront à l'avenir.