DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les soignants en Europe à bout de souffle alors que déferle la deuxième vague

euronews_icons_loading
Les soignants en Europe à bout de souffle alors que déferle la deuxième vague
Tous droits réservés  Manu Fernandez/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Les médecins du secteur public espagnol sont en grève pour la première fois depuis 25 ans. Durement éprouvés par la pandémie de Covid-19, ils ont manifesté ce mardi devant le Parlement pour réclamer davantage de reconnaissance et de meilleures conditions de travail.

Les médecins espagnols en grève

Beaucoup sont à bout de souffle, alors que la deuxième vague est en train de frapper le pays : "Nous faisons de notre mieux, mais on nous demande toujours plus et on ne reçoit aucune compensation, aucune reconnaissance professionnelle. Il arrive un moment où le malaise devient trop important", souligne la pédiatre Nadia Garcia.

Nous faisons de notre mieux, mais on nous demande toujours plus et on ne reçoit aucune compensation, aucune reconnaissance professionnelle
Une pédiatre espagnole en grève

5,6 millions de soignants infectés dans le monde

Ailleurs en Europe, les professionnels de santé ont exprimé leur mécontentement ces derniers mois face au manque de matériel de protection et de personnel dans les hôpitaux. Psychologiquement éprouvés, ou directement touchés par le virus, les soignants affrontent avec beaucoup de difficulté cette seconde vague épidémique

"Les travailleurs de santé, partout dans le monde, ont payé un lourd tribut au coronavirus. On estime que 5,6 millions d'entre eux ont été infectés. Et malheureusement beaucoup sont décédés", souligne Howard Catton du Conseil international des infirmières.

Les travailleurs de la santé, partout dans le monde, ont payé un lourd tribut au coronavirus (...) Beaucoup sont décédés
Howard Catton
Conseil international des infirmières

Des appels aux renforts

En manque d'infirmiers et de médecins, les établissement de santé lancent des appels aux renforts. Les Hôpitaux universitaires de Genève, comme d'autres hôpitaux en Europe, espèrent faire revenir d'anciens soignants, notamment ceux partis récemment à la retraite : "On espère en avoir près de 200 qui viendront pour cette crise parce que c'en est une. Nous devons faire face auprès des patients, auprès de tous les patients parce que chaque vie a la même valeur, que ce soit des patients atteints du Covid ou pas", souligne Bertrand Levrat, directeur des Hôpitaux universitaires de Genève.

Pour certains, la seule solution pour sortir de cette crise, consiste à prendre des mesures drastiques. Le chef des urgences de Lombardie en Italie a appelé ce mardi à un confinement national, évoquant une situation "dramatique" dans les hôpitaux.