DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Pologne : "la grève des femmes" contre l'interdiction de l'IVG

euronews_icons_loading
Pologne : "la grève des femmes" contre l'interdiction de l'IVG
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

La mobilisation se poursuit en Pologne pour dénoncer l'interdiction quasi totale d'avorter dans le pays.

"Strajk Kobiet", "la grève des femmes" en polonais, c'est sous ce mot d'ordre qu'ont manifesté des centaines de personnes ce mercredi encore pour dénoncer l'interdiction quasi totale du droit à l'avortement en Pologne. Depuis une semaine, les manifestations et actions de blocage sont quotidiennes à Varsovie, la capitale mais aussi dans de nombreuses villes à travers le pays.

En cause : une décision de justice prise jeudi dernier qui renforce une des législations les plus restrictives en Europe. Le Tribunal constitutionnel a ainsi jugé illégal l'IVG même en cas de malformation grave du foetus. Cette décision limite le droit à l’avortement aux seuls cas de danger de mort pour la femme enceinte et de grossesses résultant d’un viol ou d’un inceste.

Depuis la colère gronde. Le parti nationaliste et ultra-conservateur Droit et justice est pris pour cible, mais aussi l'église catholique. Jaroslaw Kaczynski, chef du PiS, a qualifié les manifestations de "tentatives de détruire le pays". Les associations appellent elles à une manifestation d'ampleur ce vendredi à Varsovie.

Chaque année, moins de 2 000 avortements légaux ont lieu en Pologne, dont une grande majorité en raison de foetus malformés. Les groupes féministes estiment dans le même temps que plus de 200 000 IVG sont réalisées illégalement ou à l'étranger.