DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les pro-IVG perturbent la messe dominicale en Pologne pour défendre l'avortement

Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Les pro-IVG perturbent la messe dominicale en Pologne pour défendre l'avortement
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Ils ont essayé de rentrer dans une église de Varsovie, pour perturber la messe du dimanche. Les pro-avortement multiplient les actions coup de poing depuis quatre jours pour crier leur colère face au nouveau jugement du Tribunal constitutionnel polonais encore plus restrictif sur le sujet. Désormais il ne sera plus possible d'avorter en cas de malformation grave du foetus.

"La situation est horrible, on a très peur, dit Ola. Nous envisageons de déménager parce que, sérieusement, il est difficile de penser à tomber enceinte, de penser aux conséquences... la peur qu'ils ne nous laissent pas recevoir les soins médicaux dont nous aurions besoin quand on est enceinte par crainte d'être complice d'un avortement qui est maintenant traité comme un meurtre".

"Nous sommes au cœur de l'Europe, au 21e siècle, regrette Sław, un jeune professeur, et quelqu'un dit à nos femmes qu'elles ne peuvent pas décider de leur corps, ce qui est absolument choquant et c'est pourquoi tout le monde est si en colère."

Le gouvernement et l'église catholique soutiennent le jugement, qui défendent-ils, permettra d'éviter l'avortement d'un foetus atteint de trisomie 21. L'avortement sera réservé aux seuls cas de danger de mort pour la femme enceinte et de grossesses résultant d'un viol ou d'un inceste. Chaque année 2000 avortements légaux ont lieu dans le pays, mais il y en aurait 200 000 autres, clandestins ou effectués à l'extérieur de la Pologne.