DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’engagement de l’OTAN suspendu au résultat de l’élection présidentielle américaine

euronews_icons_loading
L’engagement de l’OTAN suspendu au résultat de l’élection présidentielle américaine
Tous droits réservés  Alik Keplicz/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Les Alliés européens de l’Otan suivent avec une très grande attention l’élection présidentielle américaine. Le partenariat transatlantique est mis à l’épreuve depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

Très rapidement le président américain a décrit l’Alliance comme "obsolète", provoquant immédiatement l’inquiétude de l’Europe. Or certains membres de l’Otan sentent une menace croissante à leurs frontières. Le revirement politique de Washington a fracturé plus encore l’unité sur le Vieux Continent. Donald Trump a favorisé les "les relations bilatérales aux dépens du multilatéralisme et cela divise l’Europe", explique Carlota García Encina, analyste au Real Instituto Elcano.

La Pologne a connu par exemple en 2017 le plus grand déploiement de troupes américaines depuis la Guerre froide. Dans le même temps le président américain a menacé de retirer ses forces présentes en Allemagne après ses nombreux appels pour renforcer les budgets nationaux consacrés à la Défense. Il n’a eu de cesse d’ailleurs de répéter ce reproche au cours de son mandat. "Beaucoup de personnes aux Etats-Unis ont le sentiment que le reste du monde a vécu au crochet américain en matière de sécurité nationale, et il y a une forme de légitimité, l’Europe ne va pas aussi loin que ce qu’elle pourrait faire pour sa propre défense ", analyse l’ancien ambassadeur de l’UE aux Etats-Unis John Bruton.

Une victoire de Joe Biden changerait la donne au sein de l’Alliance Atlantique. Sous son impulsion Washington pourrait investir plus de moyens en faveur de l’Otan pour répondre à la menace que représente la Russie. "Joe Biden veut s’appuyer sur les Alliés européens. Joe Biden s’est engagé à être ferme à l’encontre de la Russie et pour cela il a besoin de l’Otan", précise Carlota García Encina.

Pour l’Alliance et ses membres, l’issue de l’élection présidentielle américaine sera donc cruciale puisque les Etats-Unis doivent élire leur prochain commandant en chef.