DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Donald Trump s'accroche au pouvoir et ne reconnaît pas sa défaite

euronews_icons_loading
Donald Trump s'accroche au pouvoir et ne reconnaît pas sa défaite
Tous droits réservés  Evan Vucci/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les cris d'amour de ses partisans l'ont sans doute réconforté.

Au moment de l'annonce des résultats, Donald Trump jouait au golf. Le président sortant n'est plus à un paradoxe près. Il a passé quatre heures dans ce club de Virginie non loin de Washington. Et toujours pas question pour lui de reconnaître sa défaite. Depuis plusieurs jours il ne cesse de crier à la fraude, sans apporter le moindre élément concret.

Dans des tweets rageurs, le milliardaire américain revendique une victoire qui lui aurait été volée.

"J'ai largement gagné cette élection" écrit-il en lettres capitales.

Il évoque des "dizaines de milliers de bulletins arrivés illégalement" et un manque "grossier" de transparence sur le dépouillement.

A l'entendre pendant sa campagne, il n'aurait jamais imaginé ne pas décrocher un second mandat de 4 ans. Et c'est devant la justice qu'il entend obtenir gain de cause. Il a déposé plusieurs recours qui ont néanmoins peu de chance d'aboutir.

Son avocat Rudolf Giuliani y croit fermement et affirme que Donald Trump ne renoncera jamais . Il dénonce les bulletins de votes par correspondance dans l'Etat de Pennsylvannie, cet Etat-clé, remporté par Joe Biden.

Dans le camp républicain, Donald Trump n'a pas que des soutiens. Le sénateur Mitt Romney, est le premier ténor du parti à féliciter Joe Biden et Kamala Harris.

Donald Trump peut en tout cas compter sur ses nombreux partisans.

Ils le soutiendront "contre vents et marées" et pour eux, l'élection n'a pas encore été tranchée.

Les recours pourraient repousser l'annonce des résultats officiels.

Mais quand bien même Donald Trump obtiendrait gain de cause en Pennsylvanie, il lui faudrait réussir à faire invalider des milliers de votes dans d'autres Etats. Ce qui n'empêchera pas la victoire de Joe Biden. Le président sortant devra donc faire ses cartons et dire au revoir à la Maison Blanche.

Sources additionnelles • AFP