DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le premier vol habité opérationnel pour SpaceX et la Nasa

euronews_icons_loading
Le premier vol habité opérationnel pour SpaceX et la Nasa
Tous droits réservés  The Associated Press
Taille du texte Aa Aa

Direction la station spatiale internationale à bord d'une fusée SpaceX. Depuis 9 ans, c'est le premier véritable vol opérationnel, sans Soyouz, pour la Nasa qui retrouve ainsi son indépendance spatiale...

Quatre astronautes ont été envoyés sans encombre vers l'ISS après un décollage réussi du centre Kennedy.

Le premier étage de la fusée Falcon 9 s'est détaché rapidement avant de revenir amerrir sur un navire-drone, la marque de fabrique de SpaceX.

Douze minutes après le décollage, à 200 km d'altitude et à une vitesse de 27 000 km/h, la capsule elle-même s'est détachée du second étage.

A bord de cette capsule se trouvaient trois Américains Michael Hopkins, Victor Glover, Shannon Walker et un Japonais Soichi Noguchi.

Ce premier vol "opérationnel" fait suite à la mission de démonstration réussie de mai à août, lors de laquelle deux astronautes américains ont été emmenés dans l'ISS puis ramenés sur Terre sans encombre par SpaceX, première société privée à accomplir cette prouesse technologique.

SpaceX doit lancer deux autres vols habités en 2021 pour la Nasa, dont un au printemps avec l'Européen Thomas Pesquet, ainsi que quatre missions de ravitaillement cargo dans les 15 prochains mois.

La Nasa peut donc désormais se passer des vaisseaux Soyouz. Elle espère cependant poursuivre sa coopération spatiale avec la Russie. Elle a proposé des échanges de sièges à Roskosmos.

Mais la réalité est que les liens entre Washington et Moscou dans le domaine spatial, l'un des rares où ils restaient bons, se distendent.

Rompant avec plus de 20 ans de coopération sur l'ISS, la Russie a déjà annoncé qu'elle ne participera pas à la prochaine mini-station voulue par la Nasa autour de la Lune, la Gateway.