This content is not available in your region

Passer un coup de téléphone de la Lune sera possible dès 2022 : la Nasa y travaille sérieusement

Access to the comments Discussion
Par Joël Chatreau
La Lune côtoie un drapeau américain, perché sur le toit de l'hôtel de ville de Kansas City - Missouri, Etats-Unis -, le 20 septembre 2020
La Lune côtoie un drapeau américain, perché sur le toit de l'hôtel de ville de Kansas City - Missouri, Etats-Unis -, le 20 septembre 2020   -   Tous droits réservés  Charlie Riedel/AP

C'est en 1969 que l'Homme a fait son premier pas sur la Lune... Plus de cinquante ans après cet exploit historique, il pourrait y passer son premier coup de téléphone. Les Américains - encore eux - font plus qu'en rêver, ils assurent qu'ils vont pouvoir installer sur le "satellite permanent de la Terre" un réseau de téléphonie mobile dès 2022. La Nasa travaille à l'incroyable projet d'arrache-pied, parallèlement à son idée, également extraordinaire, de construire une base permanente pour ses astronautes sur la Lune.

L'agence spatiale des Etats-Unis en voit déjà tous les avantages, comme elle l'a indiqué dans un communiqué :

Le système permettra d'assurer des communications à la surface de la Lune sur de plus grandes distances, à plus grande vitesse, et de façon plus fiable que les standards actuels

"Assurer la connexion sans fil" aux astronautes pour leur travail

Un opérateur de téléphonie s'est déjà placé pour aider la Nasa à concrétiser l'installation : il s'agit de l'entreprise finlandaise Nokia. Elle imagine un réseau 4G "ultra-compact, économe en énergie et résistant aux conditions spatiales".

Une autre société s'associe au projet, l'Américaine Intuitive Machines. Elle construit pour sa part un alunisseur qui aura pour mission de mettre en place ce tout premier réseau cellulaire à la surface de la Lune. L'ensemble de l'ambitieuse opération doit coûter environ 14 millions de dollars, mais le jeu en vaut la chandelle, selon la Nasa. Nokia explique tout ce à quoi l'innovation va servir :

Cela va permettre d'assurer la connexion sans fil de toute activité que les astronautes devront mener, permettant l'échange de communication par voix et vidéo, la télémétrie et l'échange de données biométriques, ou encore le déploiement et la manoeuvre de robots