EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Hong Kong : l'activiste Joshua Wong en détention provisoire

Hong Kong : l'activiste Joshua Wong en détention provisoire
Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par Anne Devineaux avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Avec deux autres figures du mouvement prodémocratie, Joshua Wong a plaidé coupable pour une manifestation devant le siège de la police en juin 2019

Trois figures du mouvement prodémocratie à Hong Kong ont été placées en détention provisoire après avoir plaidé coupable pour une manifestation "illégale" devant le siège de la police en juin 2019.

PUBLICITÉ

Joshua Wong, 24 ans, une des principales figures du mouvement prodémocratie à Hong Kong, a été placé en détention provisoire ce lundi, ainsi que deux autres militants de premier plan, Ivan Lam et Agnes Chow. Poursuivis pour une manifestation devant le QG de la police l'an dernier, les trois activistes ont en effet plaidé coupable.

Nous continuerons à lutter pour la liberté, et ce n'est pas le moment de nous aplatir devant Pékin
Joshua Wong
Militant prodémocratie à Hongkong

L'ex-colonie britannique a connu en 2019 des manifestations quasi-quotidiennes pour dénoncer l'influence de la Chine sur cette région semi-autonome. Le 21 juin, le siège de la police a été pris pour cibles qui les contestataires dénonçaient la violence des forces de l'ordre.

M. Wong a plaidé coupable d'incitation et organisation d'un rassemblement illégal. M. Lam a plaidé coupable d'incitation, quand Agnes Chow, 23 ans, a plaidé coupable d'incitation et de participation à cette manifestation.

Les trois militants connaitront leur sentence le 2 décembre prochain. Ils risquent jusqu'à trois ans de prison.

Joshua Wong, dont les candidatures aux élections locales de 2019 et aux prochaines législatives ont été invalidées, est actuellement sous le coup de plusieurs procédures judiciaires.

Outre son implication dans le mouvement de 2019, il est notamment poursuivi pour avoir participé en juin à la traditionnelle veillée annuelle en souvenir de la répression de Tiananmen en 1989, qui avait été pour la première fois interdite, officiellement à cause du coronavirus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des foules de Hongkongais commémorent Tiananmen malgré l'interdiction

Vague d'arrestations chez les meneurs de la contestation à Hong Kong

Les électeurs hongkongais du côté des manifestants