DERNIERE MINUTE

Les électeurs hongkongais du côté des manifestants

Les électeurs hongkongais du côté des manifestants
Tous droits réservés
REUTERS/Athit Perawongmetha
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A Hong Kong, le mouvement pro-démocratie a reçu un soutien de poids, celui des électeurs. Et la cheffe de l'exécutif Carrie Lam souhaite enfin vouloir, je cite, " écouter humblement la population".

Ce dimanche, plus de 71 % des électeurs sont en effet allés voter et ont élu une grande majorité de candidats pro-démocrates dans les 18 conseils de districts de Hong Kong. Des élections locales habituellement dominées par des candidats favorable à l'exécutif aligné sur Pékin.

"Cela veut dire que les électeurs ne sont pas satisfaits de la façon dont le gouvernement gère les protestations jusqu'ici. Surtout au cours de ces cinq derniers mois, la brutalité policière est en fait exagérée, je pense. Et je pense que les habitants de Hong Kong devraient vraiment, vraiment, vraiment tirer parti de ce résultat pour demander plus de démocratie à l'avenir" explique Kelvin Lam, élu d'un conseil de district.

Beaucoup ont vu dans ces élections un référendum par procuration sur le gouvernement hongkongais. Mais selon Regina Ip, membre du conseil exécutif, député pro-establishment, ce n'est pas la bonne façon de voir les choses :

"Je ne pense pas qu'il serait approprié de voir cette élection comme un référendum, parce qu'aucun sujet précis n'a été soumis aux électeurs. Nous avons assisté à une politisation d'un scrutin local, c'est tout."

Parmi les cinq revendications du mouvement de contestation pro-démocratie à Hong Kong figurent notamment l'avènement du suffrage universel et une enquête sur ce qu'il présente comme des violences policières. Jusqu'ici la cheffe de l'exécutif avaient rejeté ces demandes qu'elle qualifie de "vœux pieux". Mais Carrie Lam ne pensait pas que les Honkongais soutiendraient les manifestants dans ces élections.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.