DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Hongrie : l'adoption pour les couples homosexuels mise en cause

Access to the comments Discussion
Par Olivia Harangozó
euronews_icons_loading
Hongrie : l'adoption pour les couples homosexuels mise en cause
Tous droits réservés  photo grab from euronews video
Taille du texte Aa Aa

En Hongrie, les couples homosexuels s'inquiètent d'un projet de modification de la constitution qui les priverait du droit d'adopter.

Andrew, 4 ans, a deux pères adoptifs Adam et Martin. Ces derniers souhaiteraient un second enfant mais cela semble compromis en raison d'un projet d'amendement de la Constitution défendu par le gouvernement conservateur de Viktor Orban, en Hongrie. "Il y a déjà beaucoup de débat sur le sujet. Chaque fois que vous allumez la télévision, vous entendez que nous ne sommes pas une bonne famille, et que nous ne méritons pas de vivre heureux comme nous le faisons maintenant", explique Adam.

L'amendement entend inscrire dans la Constitution que "la mère est une femme et le père un homme". C'est la ministre de la justice Judit Varga qui a présenté le projet au Parlement. Il va sérieusement compliquer l'adoption par les couples homosexuels.

"la mère est une femme et le père est un homme"

Gergely Gulyas, responsable du cabinet du Premier ministre défend un texte destiné, selon lui, à protéger les enfants : "le développement physique et mental d'un enfant est favorisé par le fait qu'il a une mère et un père. Mais il peut y avoir des cas exceptionnels", dit-il, "je pense que c'est une réglementation raisonnable dans l'intérêt supérieur de l'enfant".

Adam et Martin ont l'impression de vivre dans un monde parallèle. Ils affirment n'avoir jamais ressenti de rejet de leur entourage. "Amis, voisins,famille, même à la campagne, tout le monde est très compréhensif. Tout le monde nous connaît, ça n'a jamais posé de problème", témoigne Martin.

Selon un autre projet de loi, seuls les couples mariés pourront adopter des enfants. Or actuellement, l'adoption dans le pays n'est possible pour les couples de même sexe que si l'un des partenaires a fait une demande en tant que célibataire. Les associations de défense des droits des personnes LGBT dénoncent des mesures discriminatoires.

la communauté LGBT dénonce des discriminations

"On ne comprend pas ce que cela va signifier exactement en pratique. Mais lorsqu'on lit le texte conjointement avec le projet de loi sur l'adoption, il s'agit d'empêcher les personnes de même sexe d'adopter quelques soient les circonstances", explique Tamas Dombos, membre du conseil d'administration de Hatter Society, la principale association gay de Hongrie.

Selon le projet d'amendement, pour adopter, les célibataires devront demander l’autorisation spéciale du ministère chargé des Affaires familiales.

Katalin Novák est à la tête de ce ministère. Elle a déclaré sur Facebook que l'objectif était que tous les enfants puissent grandir dans une famille et que leur intérêt soit protégé. "Un petit garçon doit avoir le droit de grandir comme un petit garçon et une petite fille doit pouvoir grandir comme une fille. En Hongrie, aujourd'hui, c'est devenu nécessaire" a-t-elle déclaré.

"Comme le sujet concerne les droits fondamentaux , il est nécessaire de modifier la Constitution. Cela nécessite un vote aux deux tiers au parlement - ce qui est depuis 10 ans une simple formalité, car les représentants des partis au pouvoir disposent de cette majorité constitutionnelle qu'ils ont toujours utilisée, lorsque c'était nécessaire" conclut notre reporter à Budapest, Olivia Harangozó.