DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : l'OMS prend note d'une amélioration, mais nous invite à rester sur nos gardes

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l'OMS
Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l'OMS   -   Tous droits réservés  Salvatore Di Nolfi/AP
Taille du texte Aa Aa

Les acheteurs doivent faire preuve de bon sens... C'est le message du gouvernement espagnol alors que la proximité des fêtes de Noël a attiré les foules à Madrid. La police a isolé les zones populaires pour contrôler les flux de population, l'entrée ou la sortie de la communauté autonome de Madrid n'est toujours pas autorisé, sauf sur justificatif, et dans l'ensemble, ça semble fonctionner.

Mais, comme ailleurs en Europe, les autorités craignent que les gens abaissent leur niveau de vigilance.

La fatigue engendrée par la pandémie et son cortège de restrictions sanitaires, et le désir de profiter des vacances de fin d'année inquiètent également l'OMS.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'organisation mondiale de la santé nous invite à rester sur nos gardes :

"La semaine dernière on a vu la première baisse des contaminations signalées dans le monde depuis septembre, grâce à une diminution des cas en Europe, grâce à l'efficacité des mesures difficiles, mais nécessaires mises en place ces dernières semaines. C'est une bonne nouvelle, mais elle doit être interprétée avec une extrême prudence. Les gains peuvent facilement être perdus".

Et la pandémie ne frappe pas tous les pays au même rythme. La Turquie vient seulement d'entrer dans le dur de la seconde vague. Le pays est passé de 2 000 cas par jour le 14 novembre à plus de 31 000 lundi. Résultat, le gouvernement met en place dès cette semaine un confinement similaire à celui de la France et des couvre-feux en semaine et le weekend.

Au Royaume-Uni aussi, les habitants du Pays de Galles sont soumis à de nouvelles mesures, moins de trois semaines après leur période de restrictions drastiques dite "coupe-feu". Cette fois-ci, les cinémas, bowlings et autres lieux de divertissement intérieurs seront fermés et l'accent est mis sur les pubs et restaurants à partir de ce vendredi a annoncé Mark Drakeford, Premier ministre gallois :

"Les pubs, bars, restaurants et cafés devront fermer à 18 heures et ne seront pas autorisés à servir de l'alcool. Après 18 heures, ils ne pourront plus proposer que des services à emporter".

Ailleurs au Royaume-Uni, se pose un autre problème avec l'approche des fêtes et les autorités tentent d'y répondre. Ainsi, de nombreuses universités commencent à faire passer des tests aux étudiants afin qu'ils puissent retourner dans leur famille pour les vacances de Noël.

Des centres de dépistage temporaires ont été ouverts. Cette semaine des centaines de milliers d'étudiants seront donc contrôlés pour le Covid-19 avant leur départ aux quatre coins du pays.