EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'Azerbaïdjan fête la prise de Latchin, le dernier district rétrocédé par l'Arménie

 Aghjabadi, Azerbaijan, Tuesday, Dec. 1, 2020. (AP Photo/Emrah Gurel)
Aghjabadi, Azerbaijan, Tuesday, Dec. 1, 2020. (AP Photo/Emrah Gurel) Tous droits réservés Emrah Gurel/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Emrah Gurel/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Azerbaïdjan hisse son drapeau sur Latchin, le dernier des trois districts rétrocédé par l'Arménie dans le cadre de cessez-le-feu mis en place par Moscou.

PUBLICITÉ

L'Azerbaïdjan récupère le dernier des trois districts rétrocédé par l'Arménie après six semaines de combats au Haut-Karabakh.

Le cessez-le-feu a été validé par Moscou et consacre la victoire de l'Azerbaïdjan sur l'Arménie.

Pour la première fois en 30 ans, des soldats azerbaïdjanais ont hissé leur drapeau à Latchin.

Abuze Abuzerov : "Je suis un vétéran de la première guerre. J'était journaliste à l'époque de la première invasion, je travaillais pour un quotidien de Latchin. J'ai vécu toutes les horreurs qui nous sont arrivées, j'ai vu tout ça."

L'essentiel des habitants de Latchin ont quitté les lieux et détruit leurs maisons avant l'arrivée des forces azerbaïdjanaises.

Valera Levonyan est une exception : il possède un commerce et il n'est pas parti.

Valera Levonyan possède une épicerie bar dans le centre de la ville, il a fait le choix de rester.

Valera Levonyan, propriétaire d'une épicerie bar à Latchin : "On va rester, c'est notre travail, c'est nous qui l'avons construit, pourquoi devrions nous le donner à quelqu'un si on peut vivre et travailler tranquillement en aidant les gens ?"

Le district de Latchin est connu grâce au corridor du même nom : le corridor de Latchin est désormais l'unique route entre le territoire séparatiste du Haut-Karabakh et l'Arménie.

Comme prévu dans l'accord de cessez-le-feu du 9 novembre, le corridor est maintenant contrôlé par 2 000 soldats russes de maintien de la paix qui resteront sur place au moins cinq ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Haut-Karabagh : le retour des Azerbaïdjanais dans la ville stratégique de Latchine

L’Arménie va quitter l’Organisation du Traité de sécurité collective dirigée par Moscou

Au moins quatre morts dans des inondations en Arménie