Climat : le patron de l'ONU appelle à "réparer la planète"

Climat : le patron de l'ONU appelle à "réparer la planète"
Tous droits réservés AP/AP
Tous droits réservés AP/AP
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le patron de l'ONU s'inquiète du réchauffement climatique. Notre comportement est "suicidaire", dit-il, et il appartient à chacun de "réparer la planète".

PUBLICITÉ

2020 est l'une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées sur terre. C'est ce qui ressort du rapport annuel de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) publié ce mercredi.

L'année n'est pas encore terminée, mais déjà, les climatologues tirent la sonnette d'alarme...

2016, 2019, 2020 : les températures moyennes ne cessent de grimper, ce qui éloigne un peu plus l'objectif fixé lors de l'Accord de Paris en 2015, à savoir limiter la hausse des températures à 1,5°C.

"C'est suicidaire"

Ce triste constat a amené, une nouvelle fois, le patron de l'ONU à lancer un appel planétaire.

Pour le dire simplement, l'équilibre de la planète est rompu. L'humanité fait la guerre à la nature. C'est suicidaire. La nature riposte toujours. Et elle le fait avec de plus en plus de force et de furie.
António Guterres
secrétaire général de l'ONU

Le patron de l'ONU a fait un parallèle avec l'épidémie de coronavirus. Pour la pandémie, on finira pas avoir un vaccin, a-t-il dit. Mais pour le climat, "il n'existe aucun vaccin" ! Il appartient donc à chacun de "réparer la planète", selon ses termes.

Canicules, sécheresses, inondations, cyclones et ouragans... les signes du dérèglement climatique sont des plus en plus visibles, avec de lourdes conséquences : des populations obligées d'émigrer et une sécurité alimentaire compromise pour des millions de personnes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : William, le prince de New York

Pacte vert, la pomme de discorde européenne

Journée de la Terre : exemple de lutte contre la pollution plastique au Guatemala