DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : le Brésil affronte la seconde vague, Mexico impose de nouvelles restrictions

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Covid-19 : le Brésil affronte la seconde vague, Mexico impose de nouvelles restrictions
Tous droits réservés  Eraldo Peres/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Une deuxième vague de Covid-19 frappe de plein fouet le Brésil, mais peu de restrictions y sont décidées, contrairement à Mexico qui a imposé vendredi de nouvelles mesures.

Sous ces tentes, des tests gratuits qui s'apprêtent à être administrés à la population. Au Brésil, les autorités de l'Etat de Rio de Janeiro ont entamé vendredi une campagne de dépistage massive qui vise à tester 1 500 personnes par jour.

Après une courte accalmie, le deuxième pays le plus endeuillé par la pandémie dans le monde voit la seconde vague arriver de plein fouet. Les hôpitaux commencent à être saturés. A Rio de Janeiro, plus de 200 patients étaient dans l'attente d'une prise en charge, faute de lits disponibles.

"Tout cela c'est parce que le confinement n'a pas vraiment été respecté", juge Walter José Nicolau, 67 ans, qui vient de se faire tester. "Si cela avait été le cas, les chiffres seraient peut-être moins élevés aujourd'hui".

Les scientifiques appellent à des mesures drastiques comme la fermetures des bars et des restaurants. Mais pour l'heure, le gouverneur de l'Etat de Rio ne prévoit pas de nouvelles restrictions.

Rio de Janeiro/Mexico : deux villes, deux réactions

C'est le choix inverse qui a été fait à Mexico. La capitale mexicaine a imposé de nouvelles restrictions à sa population vendredi pour tenter de juguler la hausse des contaminations. Le Mexique est le quatrième pays le plus endeuillé avec 108 000 décès pour une population de plus de 120 millions d'habitants.

"Aujourd'hui, la ville est dans une situation critique à cause de cette augmentation des hospitalisations, et c'est pourquoi nous appelons la population à rester chez elle et à ne sortir que si elle y est obligée", a déclaré la maire de Mexico Claudia Sheinbaum.

Elle a également annoncé que les hôpitaux étaient en cours d'agrandissement afin de fournir 600 lits supplémentaires pour les patients atteints de coronavirus. Un nouveau service temporaire a notamment été ouvert à l'hôpital Ajusco Medio qui est spécialisé dans le traitement du COVID-19.