DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Brexit : les Britanniques se préparent à une crise du fret

euronews_icons_loading
Brexit : les Britanniques se préparent à une crise du fret
Tous droits réservés  Peter Morrison/AP
Taille du texte Aa Aa

Un système de barrières amovibles est testé sur l'autoroute M20 en Angleterre : en prévision d'un Brexit dur, les autorités britanniques veulent à tout prix que cet axe qui relie les côtes de la Manche à Londres reste ouvert. Car des embouteillages monstres de poids-lourds pourraient se former ici dès la fin de l'année et interrompre la circulation sur cet axe crucial.

Sarah Laouadi, de Logistics UK :"Cela aura un impact sur les coûts en raison des taxes d'importation qui s'appliqueront à tout ce que nous faisons venir de l'UE [...] Les taxes qui s'appliqueront aux poids-lourds signifieront que le coût du transport augmentera. Et comme le transport et la logistique sont des catalyseurs qui sont utilisés par divers secteurs de l’économie, leur coût indirect aura un impact sur une grande partie de l’économie."

Depuis plusieurs semaines, l'activité de fret s'est largement intensifiée autour des ports de Douvres et de l'entrée du tunnel sous la Manche. Beaucoup d'importateurs ont décidé de constituer des stocks d'avance au cas où les importations deviendraient problématiques à la fin de la période de transition, le 31 décembre.

Côté négociations sur le fameux accord de libre-échange Royaume-Uni / Union Européenne, des discussions de la dernière chance devaient se tenir ce samedi à Bruxelles entre les délégations britannique et européenne. Boris Johnson juge un échec "très probable".

Et à moins de 48 heures de l'échéance officielle pour cet accord, la Royal Navy a annoncé ce samedi qu'elle se tenait prête à protéger les zones de pêche britanniques où pourraient survenir des tensions en cas d'échec des négociations.