PUBLICITÉ

L'Europe se prépare à un Noël sous le signe du Covid-19, les vaccins pour bientôt

Someone being vaccinated in the UK
Someone being vaccinated in the UK Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le nombre d'infections continue de progresser dans plusieurs pays comme l'Allemagne et l'Espagne. Des mesures plus restrictives sont prises un peu partout. La campagne de vaccination est annoncée pour fin décembre en France.

PUBLICITÉ

La courbe des infections au Covid continue de progresser dans plusieurs pays européens. C'est le cas en Allemagne, où le nombre de morts a atteint un niveau record avec 952 décès sur la seule journée de mardi. Le gouvernement serre la vis. Les commerces et les écoles sont désormais fermés.

L'Espagne prépare déjà les esprits à des mesures de restriction plus dures pour Noël. Selon une étude, à la mi-novembre, un habitant sur dix en Espagne avait déjà été contaminé. Dans la région de Madrid, c'est même presque un sur cinq.

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson a publié les dernières recommandations du gouvernement. Objectif : assouplir les restrictions à Noël et faire appel à la responsabilité. Les mesures s'appliqueront en Angleterre mais pas en Écosse ni au Pays de Galles. "Un Noël plus sobre sera un Noël plus sûr et un Noël plus court sera un Noël plus sûr, a résumé le chef du gouvernement britannique. Quand nous disons que trois familles peuvent se rencontrer sur 5 jours, je veux souligner que c'est un maximum, ce ne sont pas les buts à atteindre et naturellement, il sera toujours plus sûr de réduire le nombre de personnes réunies pendant les fêtes."

L'OMS exhorte les Européens à porter un masque pendant les réunions de famille de Noël et à respecter les distances physiques. L'agence encourage à privilégier les retrouvailles en plein air quand c'est possible. Si ça ne l'est pas, il faut aérer les pièces, rappelle l'OMS.

Quant à la présidente de la Commission européenne, elle a assuré que les habitants de l'Union n'auront plus à attendre très longtemps avant le début de la campagne de vaccination. L'agence du médicament devrait donner l'autorisation tant attendue lundi prochain.

Enfin en France, le Premier ministre Jean Castex annonce que les premières vaccinations auront lieu la dernière semaine de décembre. Si les conditions sont réunies, tempère-t-il. Mais il le répète : les populations non prioritaires devront attendre la fin du printemps.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : Les habitants de Nouméa s'unissent pour déblayer les rues

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron se rend dans l'archipel français

Crues du printemps : les Européens ont les pieds dans l'eau