DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le sommet de l'Etat français fragilisé : le président Emmanuel Macron est positif au Covid-19

euronews_icons_loading
Emmanuel Macron à l'Elysée à Paris, le 16 décembre 2020
Emmanuel Macron à l'Elysée à Paris, le 16 décembre 2020   -   Tous droits réservés  Francois Mori/AP
Taille du texte Aa Aa

L'épidémie de Covid-19 a réussi à pénétrer au sein même du palais de l'Elysée à Paris, et le sommet de l'Etat français s'en trouve fragilisé : le président Emmanuel Macron a été testé positif au nouveau coronavirus, a annoncé le palais présidentiel ce jeudi en fin de matinée, précisant qu'il va devoir s'isoler pendant sept jours.

Le président a ressenti quelques premiers symptômes puis le diagnostic a été confirmé grâce à des tests RT-PCR. Le chef de l'Etat, même en confinement, "continuera de travailler et d’assurer ses activités à distance", indique la présidence française.

Le Premier ministre obligé aussi de se confiner

Les premiers effets "boule de neige" commencent à toucher d'autres hommes du pouvoir, et il sera difficile de les stopper tout de suite... Le Premier ministre, Jean Castex, devient un cas contact évident ; l'Hôtel de Matignon a aussitôt indiqué qu'il doit lui aussi se placer à l'isolement, bien qu'il n'ait pas de soucis de santé pour le moment.

Le bureau du chef du gouvernement explique :

Son agenda va être adapté de manière à ce qu'il puisse travailler en distanciel pendant les sept prochains jours. Par mesure de précaution, un test PCR a été réalisé (...) Les résultats sont attendus sous peu

Cela tombe mal, Jean Castex doit renoncer à présenter aux sénateurs le plan de vaccination mis au point par l'exécutif, comme cela était prévu ce jeudi.

"Boule de neige" au Parlement

L'Assemblée nationale a par la suite fait savoir que son président, Richard Ferrand, considéré également comme cas contact, était obligé de se confiner à son tour. Plusieurs présidents des groupes parlementaires, qui ont déjeuné avec Emmanuel Macron pas plus tard que mardi dernier, annulent tous leurs rendez-vous et pensent à se mettre en quarantaine.

Dans les hautes sphères européennes, plusieurs dirigeants sont aussi inquiétés. Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, a décidé de rester enfermé jusqu'au 24 décembre puisqu'il avait rencontré le président français lundi dernier. Le chef du gouvernement portugais, Antonio Costa, a de même été placé "à l'isolement préventif" après avoir vu Emmanuel Macron mercredi.