DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nouvelles livraisons de huit millions de vaccins aux Etats-Unis

euronews_icons_loading
Nouvelles livraisons de huit millions de vaccins aux Etats-Unis
Tous droits réservés  Paul Sancya/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Quelque 7,9 millions de vaccins supplémentaires contre le Covid-19, dont 5,9 millions de doses issues du laboratoire Moderna, vont être livrés sur le territoire américain à partir de lundi, a annoncé dimanche un responsable du gouvernement.

Conseiller en chef du programme "Warp Speed", mis en place par le gouvernement américain pour développer et acheminer des vaccins contre le coronavirus, Moncef Slaoui a tablé sur les premières injections du vaccin Moderna lundi matin.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a annoncé vendredi en fin de journée qu'elle avait accordé à ce laboratoire américain une autorisation d'urgence, une semaine après en avoir fait de même avec celui de Pfizer et BioNTech.

Depuis que la FDA a octroyé à Pfizer/BioNTech l'autorisation d'urgence, quelque 2,9 millions de doses ont été livrées en une semaine, selon le général Gus Perna, responsable opérationnel de l'opération "Warp Speed".

Interrogé par la chaîne CNN, Moncef Slaoui a présenté les excuses du gouvernement, après Gus Perna samedi, pour avoir dû réduire la quantité de vaccins provenant de Pfizer/BioNTech lors de la seconde vague de livraisons, qui se monte à deux millions de doses.

Plusieurs élus locaux s'étaient ainsi émus de ne pas avoir été prévenus plus tôt de la réduction du nombre de vaccins par rapport à ce qui avait été initialement prévu.

Cette réduction n'est que temporaire et le gouvernement américain prévoit toujours que 20 millions de personnes soient vaccinées d'ici la fin de l'année ou la première semaine de janvier.

Le déploiement des vaccins intervient alors que la propagation du virus continue de s'accélérer aux Etats-Unis. Quelque 3 611 personnes sont mortes des suites du Covid-19 mercredi, un nouveau record.

Samedi, près de 200 000 personnes ont été testées positives aux Etats-Unis, portant le total à près de 18 millions depuis le début de la pandémie, qui a tué plus de 316 000 personnes dans le pays.

"Cela va empirer", a prévenu Moncef Slaoui, à la faveur des rassemblements pour les fêtes de fin d'année.

Moncef Slaoui a aussi indiqué que le gouvernement américain suivait de près la propagation d'une nouvelle souche de coronavirus au Royaume-Uni, tout en prévenant qu'il paraissait "très improbable" qu'elle s'avère résistante aux vaccins.

Dimanche, le futur administrateur de la santé publique du gouvernement de Joe Biden, le Dr Vivek Murthy, a déclaré sur la chaîne NBC s'attendre à ce que la vaccination du grand public (hors populations à risque) n'intervienne qu'au milieu de l'été ou au début de l'automne.