This content is not available in your region

Une troisième inculpation, 32 ans après l'attentat de Lockerbie

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
L'attentat de Lockerbie en 1988
L'attentat de Lockerbie en 1988   -   Tous droits réservés  AP Photo

Une nouvelle inculpation dans l'attentat de Lockerbie, trente-deux ans jour pour jour après le drame. En 1988, un Boeing 747 de la Pan Am étaient détruit par une bombe au-dessus de la ville écossaise de Lockerbie. Les 259 occupants de l'avion furent tués, comme onze personnes au sol. Parmi les victimes, 190 ressortissants américains.

La justice américaine veut entendre un troisième suspect, Abou Agila Mohammad Massoud, ancien agent des services secrets libyens.

"La percée qui a conduit aux accusations a eu lieu lorsque nous avons appris en 2016 que le troisième conspirateur avait été arrêté après la chute du régime Kadhafi, a déclaré William Barr, procureur général des États-Unis, et avait été interrogé par les forces de l'ordre libyennes, en septembre 2012. Massoud aurait construit la bombe qui a détruit le vol de la Pan Am".

Massoud est détenu en Libye. Avant lui, deux hommes ont été jugés, et seul le libyen Abdelbaset al-Megrahi a été condamné en 2001 à 27 ans de prison. Il a toujours clamé son innocence, et a été libéré en 2009, atteint d'un cancer. Il est mort trois ans plus tard.

Abou Agila Mohammad Massoud aurait avoué le crime alors qu'il était en prison et les procureurs demanderont son extradition pour qu'il soit jugé aux États-Unis.