DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Fruits et légumes : la dépendance du Royaume-Uni aux importations de l'UE

Par Julien Pavy
euronews_icons_loading
Un avion cargo de Lufthansa
Un avion cargo de Lufthansa   -   Tous droits réservés  cleared
Taille du texte Aa Aa

Un avion de Lufthansa a acheminé au Royaume-Uni 80 tonnes de fruits et légumes afin de reconstituer les stocks des supermarchés britanniques, fragilisés par la suspension du trafic transmanche suite à la découverte d'une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus.

Des pénuries à redouter, malgré le reprise du trafic

Le trafic avec la France a pu reprendre lentement ce mercredi, mais le retour à la normale pourrait prendre du temps, alors que des milliers de camions étaient bloqués dans le sud de l'Angleterre.

L'appareil de Lufthansa transportait salades, choux-fleurs, brocolis, fraises et agrumes. La compagnie envisage d'effectuer d'autres livraisons dans les jours à venir.

Le Royaume-Uni importe du continent européen près de la moitié de ses fruits et légumes frais. Durant l'été, les Britanniques sont en mesure de faire pousser des laitues et des fruits rouges, type framboises et fraises. Mais quand le temps se refroidit, ils deviennent nettement dépendants des importations en provenance de l'Union européenne.

Une dépendance renforcée en hiver

En janvier, par exemple, le Royaume-Uni importe du continent 90% des laitues nécessaires à sa consommation, alors qu'en juin le pays produit 95 % de ses salades.

Le blocage des camions à la frontière et la lente reprise du trafic avec la France a donc de quoi nourrir les préoccupations des distributeurs et des consommateurs britanniques, d'autant qu'il intervient à quelque jours de la sortie officielle du marché unique européen, qui suscitait déjà des inquiétudes quant à de possibles pénuries.

Les stocks avaient été renforcés ces dernières semaines pour éviter les ruptures d'approvisionnement post-brexit.