DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Retour sur un an de festivals de cinéma, entre annulations et résistance

euronews_icons_loading
euronews
euronews   -   Tous droits réservés 
Taille du texte Aa Aa

L'année avait pourtant bien commencé avec une Berlinale sous le signe des femmes : Dame Helen Mirren, Elle Fanning en compagnie de Javier Bardem ou encore l'actrice Paula Beer qui a reçu l'Ours de la meilleure actrice pour le film Undine.

Et c'est l'actrice iranienne Baran Rasoulof qui a brandi l'Ours d'Or du Meilleur Film pour "Le Diable n'existe pas", un long-métrage réalisé par son père Mohammad, qui n'a pas été autorisé à quitter l'Iran pour se rendre à Berlin.

"C'est un mélange de plein de sentiments différents : la tristesse, le bonheur, la joie," a-t-elle confié en recevant le prix. "Au final, je suis très contente pour mon père et contente que nous ayons eu la chance de recevoir un prix tellement exceptionnel," dit-elle.

Le film de Mohammad Rasoulof évoque les libertés individuelles et la peine de mort à travers le parcours de plusieurs personnages dans l'Iran contemporain.

Annulation du Festival de Cannes en mai, quelques séances en octobre

Et l'impensable arriva : une Croisette déserte en plein mois de mai et pas de Festival de Cannes, annulé bien sûr pour cause de pandémie. Ni marché, ni stars, ni montée des marches avec un Palais des Festivals vide.

Pourtant, une liste de la sélection officielle sera publiée au début de l'été et en octobre, quelques séances auront lieu... pour les Cannois.

"On ne voulait pas ne pas aller à Cannes," a assuré alors Thierry Frémaux, directeur général du Festival de Cannes. "C'est pour cela que nous sommes ici pour rencontrer les spectateurs cannois, quand même allumer cet écran et faire en sorte que cette année, des films de la sélection officielle sont projetés dans le Grand Palais du Festival," a-t-il indiqué.

La Mostra malgré tout

La Mostra de Venise a pu se dérouler, mais entre deux vagues pandémiques, avec peu de public et de nombreuses restrictions sanitaires.

Peu de stars se sont déplacées, mais le jury emmené par une Cate Blanchett munie d'un masque a récompensé un film extraordinaire, de la Chinoise Chloé Zhao, avec une Frances McDormand incroyable en SDF nomade... Un chef-d'œuvre qui sortira courant 2021.

San Sebastian présente plusieurs films sélectionnés à Cannes

Quelques semaines plus tard, fin septembre, le Festival de San Sebastian a lui aussi pu se tenir, récupérant au passage plusieurs films sélectionnés initialement à Cannes.

Et c'est une jeune inconnue venue de Géorgie qui rafle la mise, la Concha d'or, pour son premier film "Beginning".

"Quand on fait un premier film, tout est nouveau, et encore plus cette année avec la Covid-19," a confié alors Dea Kulumbegashvili. "I__ci, pour la première fois, j'ai regardé le film en présence d'un public, donc tout est tellement étrange pour moi," a-t-elle reconnu.

Son film âpre, lui aussi, sortira sur les écrans dès que les salles rouvriront.