DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19: la campagne de vaccination lancée dans l'UE va devoir surmonter les réticences de certains

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Covid-19: la campagne de vaccination lancée dans l'UE va devoir surmonter les réticences de certains
Tous droits réservés  Martin Meissner/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

A Berlin en Allemagne, à Saint-Denis en France, ou à Guadalajara en Espagne : trois piqûres pour trois images soigneusement filmées le même jour pour marquer le top départ de la vaccination à travers l'Union européenne, un 27 décembre. Ce sont des personnes âgées de maisons de retraites et des personnels soignants en première ligne qui ont été vaccinés en premier ce dimanche.

Mais il va falloir désormais convaincre le plus grand nombre de personnes de se faire vacciner à retour. "_Il est important que les gens soient prêts à se faire vacciner", a souligné Ursula Von der Leyen, Présidente de la Commission européenne.**"__Les vaccins sont sûrs et efficaces, ils ne protègent pas seulement les gens eux-mêmes mais aussi, bien sûr, leur environnement autour. **__Nous sommes bien préparés. Nous avons élaboré une stratégie européenne commune de vaccination, ce qui montre une fois de plus qu'il est préférable d'apprendre à 27, ensemble, plutôt que de faire cavalier seul",_ a-t-elle également déclaré.

Réticences

Et convaincre ne sera pas chose aisée. Certains pays européens comptent un nombre important d'anti-vaccins : en France ou en Pologne, 40 % des personnes interrogées affirment qu'elles n'ont pas l'intention de se faire vacciner.

Pour tenter de convaincre leurs concitoyens, certains dirigeants n'hésitent pas à passer à la pratique devant les caméras de télévision. C'est le cas du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et de la présidente grecque Katerina Sakellaropoulou.

Mais des questions restent en suspens : le vaccin permettra-t-il de bloquer la transmission du virus ? Quelle est son efficacité à long terme ? Risque-t-il d'être moins efficace sur le variant détecté au Royaume-Uni ? Pour l'heure, sur ce point, les experts de l'Union européenne estiment que les vaccins actuels restent efficaces face à la nouvelle souche du virus détectée sur le sol britannique mais aussi en Jordanie, au Portugal, au Canada, en Italie, en France, en Suède, en Espagne, au Japon et en Corée du Sud.

Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca a de son côté affirmé dimanche être parvenu à une "protection de 100%" contre les formes sévères du Covid-19 avec son vaccin mis au point avec l'université d'Oxford, très attendu car peu coûteux et ne requérant pas une température aussi basse que celui de Pfizer/BioNTech..