DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les 27 donnent leur feu vert à l'accord post-Brexit

euronews_icons_loading
Les 27 donnent leur feu vert à l'accord post-Brexit
Tous droits réservés  Virginia Mayo/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les ambassadeurs des 27 nations de l'Union européenne se sont prononcés à l'unanimité ce lundi en faveur de l'application provisoire du texte au 1er janvier. La prochaine étape aura lieu ce mercredi Parlement britannique.

L'accord post-Brexit est donc approuvé côté européen. Les ambassadeurs des 27 nations de l'Union européenne, réunis ce lundi autour du négociateur en chef de l'UE Michel Barnier, ont dit "oui" à l'unanimité à la mise en place provisoire du traité commercial qui régira les échanges entre l'UE et le Royaume-Uni au 1er janvier.

Les gouvernements des Etats membres doivent formellement endosser et signer l'accord d'ici à mardi après-midi, a précisé un porte-parole de la présidence allemande de l'UE. L'approbation finale des 27 pourrait être marquée par une visioconférence des chefs d'Etat et de gouvernement, de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et du président du Conseil européen Charles Michel, a déclaré une source diplomatique à l'AFP.

Les commerçants "bien préparés" ?

Ce feu vert devrait ainsi, comme prévu, ouvrir la voie à une application provisoire du texte dès le premier jour de l'année 2021. Une échéance qui laisse très peu de temps aux entreprises britanniques, pour anticiper les changements à venir, bien que le gouvernement britannique assure que les commerçants sont "globalement bien préparés".

"Le secteur qui accompagne les commerçants dans le remplissage des formulaires douaniers s'est considérablement développé. La dernière enquête à ce sujet a montré qu'il y avait eu une multiplication par quatre de leur capacité à faire face aux nouvelles procédures douanières", a déclaré Michael Gove, le ministre britannique chargé de la coordination gouvernementale.

Ce dernier a également reconnu que "lors de tout changement, de toute transition, il y a des moments de turbulences occasionnelles et c'est pour cela que notre gouvernement est là : pour aider les entreprises à être prêtes."

Au tour du Parlement britannique

La course contre la montre se poursuit entre Londres et Bruxelles. La prochaine étape importante aura lieu mercredi : les députés britanniques devraient à leur tour donner leur feu vert au texte long de 1 250 pages à la suite d'un débat.

L'accord tel qu'il sera soumis aux élus prévoit une application provisoire jusqu'au 28 février. Le Parlement européen pourrait se prononcer sur l'accord en février prochain, bien que l'institution, dont le feu vert est indispensable, n'a pas encore fixé de date pour voter sur le texte.