DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le divorce entre le Royaume-Uni et l'UE est consommé

euronews_icons_loading
Le divorce entre le Royaume-Uni et l'UE est consommé
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Big Ben sonne onze coups ce 31 décembre au soir et le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne devient réalité. Quelques retards ce jeudi soir au port anglais de Douvres. Mais le trafic fret et passagers était relativement calme en raison de la pandémie et de ce week-end de fêtes.

"C'est un moment incroyable pour ce pays, s'est réjoui le Premier ministre britannique Boris Johnson dans une allocution. Nous avons notre liberté entre nos mains et il nous revient d'en tirer le meilleur parti. Et je pense que l'instinct du peuple de ce pays fera que nous resterons un Royaume-Uni, Angleterre, Ecosse, Pays-de-Gales et Irlande du Nord, travaillant ensemble pour exprimer nos valeurs dans le monde, en dirigeant à la fois le G7 et le sommet de la COP 26 sur le changement climatique à Glasgow."

Dans ses voeux aux Français, le président Emmanuel Macron a précisé que le Royaume-Uni reste un ami et un allié. Il a aussi lancé une mise en garde : "Ce choix de quitter l'Europe, ce Brexit, est l'enfant du malaise européen et aussi de beaucoup de mensonges et de fausses promesses. Mais je veux vous dire très clairement ce soir que notre destin est avant tout en Europe."

Un accord sur Gibraltar a été trouvé in extremis ce 31 décembre au soir. Le Caillou va rentrer dans l'espace Schengen. Objectif : assurer une fluidité à la frontière avec l'Espagne. L'agence européenne Frontex enverra des garde-frontières pour faciliter la liberté de circulation.