DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Couvre-feux et confinements continuent de s'étendre à travers le monde

Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Un résident d'une maison de retraite en Italie reçoit une dose de vaccin contre le Covid-19, le 2 janvier 2021
Un résident d'une maison de retraite en Italie reçoit une dose de vaccin contre le Covid-19, le 2 janvier 2021   -   Tous droits réservés  Alessandra Tarantino/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Alors que le couvre-feu avancé à 18 heures est entré en vigueur dans 15 départements français, la Grèce a annoncé une prolongation du confinement jusqu'au 10 janvier. Si les vaccins commencent à être administrés en Europe, la crise du coronavirus semble loin d'être terminée.

Au Royaume-Uni, les hôpitaux ont commencé à recevoir des lots du vaccin Oxford / AstraZeneca, qui vient d'être approuvé par les autorités sanitaires. Moins cher et plus facile à conserver que ses principaux concurrents, il commencera à être administré ce lundi.

Dans le pays, le niveau des contaminations au coronavirus reste élevé , si bien que les syndicats d'enseignants réclament un report de la rentrée scolaire d'au moins 15 jours, pour éviter une vague d'infection chez les professeurs.

L'Italie repousse l'ouverture de ses stations de ski au 18 janvier

L'Italie a repoussé samedi l'ouverture de ses stations de ski au 18 janvier, les autorités régionales ayant demandé davantage de temps, estimant que les conditions n'étaient pas réunies pour une ouverture initialement prévue le 7.

"Il s'avère que les conditions ne sont pas réunies pour une ouverture des installations le 7 janvier", ont estimé les autorités régionales, citées dans le décret signé samedi par le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, repoussant la date d'ouverture des stations.

Le début de la vaccination en Italie dimanche dernier est intervenu après que le pays a reconfiné, juste avant Noël, pour éviter une explosion des contaminations pendant les fêtes et repousser la spectre d'une troisième vague, redoutée par les soignants.

Le pays, qui a enregistré samedi 9 166 nouveau cas et 364 morts, espère poursuivre en janvier la campagne de vaccination avec 470 000 injections prévues chaque semaine.

Le couvre-feu avancé à 18 heures est entré en vigueur en France

Pour l'heure, ce sont six millions d'habitants de l'Est de la France qui voient le couvre-feu avancé de 20H00 à 18H00 depuis samedi, en raison d'un regain inquiétant de l'épidémie. Les Alpes Maritimes et les Hautes-Alpes sont aussi concernés.

Globalement respecté dans le pays, le couvre-feu a été cependant défié dans l'ouest de la France, dans la petite commune bretonne de Lieuron, où une rave party sauvage a réuni illégalement 2 500 "teufeurs" arrivés jeudi soir des quatre coins du pays mais aussi de l'étranger.

Les derniers chiffres de Santé Publique France vendredi montrent une légère hausse du nombre de patients hospitalisés et en réanimation, après une baisse continue ces derniers jours. Avec 157 nouveaux décès en 24 heures, le Covid a causé la mort de 65.921 personnes depuis le début de l'épidémie.

La vaccination trop lente en France

"Les premiers mois de l'année seront difficiles", avec une épidémie qui pèsera "au moins jusqu'au printemps", avait prévenu le chef de l'Etat dans ses voeux aux Français. Il a promis qu'il ne laisserait pas une "lenteur injustifiée s'installer" dans la campagne de vaccination, alors que les critiques sur ce point ne faiblissent pas.

"Toute la communauté soignante ne comprend pas pourquoi il y a un tel écart avec l'Allemagne: l'Allemagne vaccine 20.000 personnes par jour, nous sommes à 50", a dénoncé samedi sur BFMTV le Pr Mehdi Mejdoubi, du centre hospitalier de Valenciennes.

Pour tenter de rassurer, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que les soignants à partir de 50 ans pourraient être vaccinés dès lundi, avançant leur tour de plusieurs semaines.

La Grèce prolonge le confinement

Le gouvernement grec a annoncé samedi une nouvelle prolongation jusqu'au 10 janvier du confinement strict imposé au pays depuis deux mois, mettant fin à l'assouplissement des mesures toléré pour les fêtes de fin d'année.

Prévues initialement pour prendre fin le 7 janvier, "les mesures strictes vont recommencer dimanche et jusqu'au 10 janvier pour des raisons préventives", a annoncé le porte-parole du gouvernement grec Stelios Petsas, lors d'un message radiotélévisé.

L'objectif est que les écoles puissent rouvrir le 11 janvier, a-t-il souligné.

Le situation épidémiologique du pays "sera évaluée à nouveau au cours de la deuxième semaine du mois de janvier avant l'annonce de nouvelles recommandations concernant l'activité économique et sociale", a ajouté le porte-parole.

En prévision de Noël, le gouvernement avait assoupli ces mesures la deuxième semaine de décembre en autorisant l'ouverture des salons de coiffure, des églises avec un nombre limité de fidèles et des magasins avec le système du "click-and-collect".