PUBLICITÉ

L'Eglise grecque orthodoxe se rebelle contre les restrictions

L'Eglise grecque orthodoxe se rebelle contre les restrictions
Tous droits réservés Petros Giannakouris/AP2021
Tous droits réservés Petros Giannakouris/AP2021
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Saint-Synode grec a fait savoir ce lundi qu'il refusait d'obéir aux décisions du gouvernement de fermer les lieux de culte cette semaine pour lutter contre la pandémie

PUBLICITÉ

L'Eglise grecque se rebelle contre la fermeture des lieux de culte décidée par le gouvernement. La puissante institution orthodoxe refuse d'obéir aux autorités qui ont imposé de nouvelles restrictions durant une semaine avant la réouverture des écoles le 11 janvier prochain. Le Saint-Synode, qui dirige l'Eglise grecque, a fait savoir qu'il ne se plierait pas à cette décision.

"Le Saint Synode de l'Église de Grèce ne consent pas aux mesures du gouvernement concernant les services des églises" a déclaré l'évêque Athinagoras, porte-parole du Saint-Synode grec. "Nous insistons sur ce qui avait été précédemment convenu avec l'État et donnons l'ordre de permettre l'ouverture des églises pour que les personnes puissent participer à la sainte messe et à la bénédiction de l'Épiphanie".

Les religieux ont souligné que toutes les mesures pour empêcher la propagation du virus avait été mises en place dans les églises.

Célébré le 6 janvier, l'Epiphanie est un jour férié en Grèce où les familles se réunissent. La fête revêt une signification particulière dans le pays. Les croyants commémorent la venue de Jésus sur Terre et son baptême dans les eaux du Jourdain. Elles donnent lieu à de grands rassemblements en bord de mer.

Plus généralement, le clergé grec a eu des réactions mitigées face aux mesures de lutte contre le coronavirus. Peu avant Noël, un évêque conservateur a ainsi fait les gros titres en prenant position contre les vaccins. Le chef de l'Eglise l'archevêque Leronymos est lui plus modéré, il soutient la campagne de vaccination. Précisons qu'il a lui-même contracté le Covid-19 et s'en est remis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cérémonie du "Feu sacré" à Jérusalem à la veille de la Pâques orthodoxe

À Jérusalem les chrétiens orthodoxes ont célébré le rite du « lavement des pieds »

L'Abbaye de San Benedetto, un havre de paix à flanc de montagne