DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : pas de réouverture des bars et restaurants en France avant "a minima mi-février"

euronews_icons_loading
Le Premier ministre français, Jean Castex, le 7 janvier 2021
Le Premier ministre français, Jean Castex, le 7 janvier 2021   -   Tous droits réservés  LUDOVIC MARIN/AFP
Taille du texte Aa Aa

Comment freiner la propagation du virus sur le territoire français ? Jean Castex a tenu ce jeudi une conférence de presse consacrée aux mesures de lutte contre l'épidémie de Covid-19. Le ministre de la Santé, Olivier Véran a participé, comme à à l’accoutumée, à cette conférence.

Le premier ministre français a commencé sa déclaration en indiquant que "le niveau des contaminations reste à un niveau élevé, il a même tendance à progresser depuis la mi-décembre. Les nouveaux cas tournent autour de 15 000 quotidiennement".

Il a poursuivi en expliquant que "la situation sanitaire n'est pas revenue à la normale, elle est même devenue plus fragile. \_La pression sur les établissements hospitaliers reste importante avec en moyenne 2 000 nouvelles hospitalisations et 200 nouvelles admissions en réanimation par jour_".

Le ministre de la Santé a fait le point sur les deux variants du virus, la souche britannique et celle provenant d'Afrique du Sud. Olivier Véran a indiqué que "19 cas de variants" avaient été détectés en France. Jean Castex a ajouté que "la frontière avec le Royaume-Uni restera fermée jusqu'à nouvel ordre".

Concernant les restrictions, le Premier ministre a indiqué que "les lieux culturels, établissements et équipements sportifs resteront fermés jusqu'à la fin du mois" ajoutant que les bars et les restaurants rouvriront "a minima mi-février". Sur la situation des stations de sports d'hiver, un point sera organisé le 20 janvier prochain pour voir si une réouverture des remontées mécaniques sera possible "début février".

Jean Castex a annoncé également que la mesure de couvre-feu à partir de 20h reste en vigueur jusqu'au 20 janvier. En outre, 10 départements supplémentaires pourraient être concernés par un couvre-feu avancé à 18h. "Les décisions seront prises vendredi soir pour rentrer en vigueur dimanche" après des concertations menées par les préfets des territoires concernés. Le Premier ministre a aussi déclaré que de nouvelles mesures pourraient être appliquées au niveau national, "si la situation se détériore".

A partir du 10 janvier, les personnes ayant des symptômes ou étant cas contact pourront s'inscrire sur le site de l'Assurance maladie pour obtenir un arrêt de travail "immédiat" indemnisé sans jour de carence.

45 000 Français vaccinés

Sur la stratégie vaccinale, le chef du gouvernement a indiqué que "la phase deux avait été avancée". Ainsi, les personnes de plus de 75 ans pourront se faire vacciner "à partir de lundi 18 janvier dans des centres de vaccination". 300 vont ainsi ouvrir rapidement pour atteindre 600 centres dans les prochaines semaines. Les personnes de plus de 75 ans pourront organiser leur vaccination soit via un numéro de téléphone ou le site internet santé.fr. Ils seront orientés vers le centre le plus proche de leur domicile pour y prendre rendez-vous.

La vaccination est également ouverte aux personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés et aux personnels de 50 ans et plus qui y travaillent, a annoncé ce jeudi le gouvernement.

Jean Castex a indiqué que "45 000 personnes avaient été vaccinées au cours des cinq derniers jours". Le gouvernement s'est engagé à publier les chiffres des vaccinations quotidiennes dans les prochains jours.

Olivier Véran a indiqué que "78 millions de doses seront livrées avant l'été entre les cinq principaux vaccins". Le ministre de la Santé a ajouté concernant le Vaccin Pfizer-BioNTech, que la deuxième dosepeut être différée "jusqu'à six semaines au lieu de trois".

Revoir la conférence de presse de Jean Castex :