DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : la France accélère sur la vaccination, alors que le variant anglais inquiète

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
La vaccination
La vaccination   -   Tous droits réservés  Christophe Ena/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La campagne de vaccination en France entre dans une nouvelle phase. Après les occupants des Ehpad et les soignants, le vaccin s'ouvre désormais aux personnes âgées de plus de 75 ans vivant à domicile.

Au tour des plus de 75 ans

Officiellement la vaccination débute lundi prochain, mais la ville de Nancy, dans le nord-est du pays, a pris les devants ce mercredi.

Ici, un homme n'a pas hésité à se faire vacciner : "Être contaminé, pour nous, cela signifie être mort et une mort qui n'est pas très encourageante car paraît-il qu'on souffre."

Être contaminé, pour nous, cela signifie être mort.

Dans le centre de vaccination de cette ville, ils sont nombreux à avoir pris rendez-vous pour recevoir leur premier dose de vaccin contre le Covid-19. "Nos carnets de commandes se sont remplis très vite hier avec déjà plusieurs jours, plusieurs semaines de rendez-vous pleins sur des centres comme celui-là", souligne le Professeur Christian Rabaud, président du CHRU de Nancy.

Un million de personnes vaccinées fin janvier

Après avoir été critiqué sur sa stratégie vaccinale, jugée trop lente, le gouvernement français a décidé d'accélérer la cadence. Depuis le lancement de la campagne il y a deux semaines, près de 200 000 personnes ont reçu une dose du vaccin. Le ministre de la Santé Olivier Véran a fixé l'objectif d'un million de personnes vaccinées d'ici la fin du mois.

Paris veut agir vite, alors que le variant britannique, plus contagieux, a déjà été repéré dans plusieurs villes et fait craindre une forte hausse des contaminations comme au Royaume-Uni.

La France moins touchée que ses voisins

A ce stade, la France est moins touchée par la flambée épidémique que ses voisins européens, mais elle reste sur un plateau élevé avec en moyenne 20 000 nouvelles contaminations quotidiennes.

A ce jour, plus de 24 000 hospitalisations sont en cours et 2 600 sont patients en réanimation, soit plus de la moitié des lits occupés.

Depuis le début de l'épidémie en France, plus de 68 000 personnes ont déjà succombé au Covid-19.

Un couvre-feu à 18 heures partout en France ?

Un contexte donc toujours très fragile qui pourrait inciter les autorités à durcir encore les mesures de restrictions. L'hypothèse d'un troisième confinement semble pour l'heure écartée.

Le gouvernement pourrait en revanche opter pour un couvre-feu à 18 heures, au lieu de 20 heures actuellement, sur l'ensemble du territoire. 25 départements français sont déjà soumis à cette mesure.