DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

A la relance du partenariat commercial entre l’UE et les Etats-Unis

euronews_icons_loading
A la relance du partenariat commercial entre l’UE et les Etats-Unis
Tous droits réservés  ANGELA WEISS/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Les attentes sont fortes à l’égard de la nouvelle équipe présidentielle américaine. L’Union européenne espère que l’arrivée de Joe Biden relancera le partenariat économique transatlantique. Mais quatre ans de guerre commerciale et l’hostilité affirmée du président sortant, Donald Trump, ont laissé des traces.

Après une profonde discorde il sera difficile de recoller les pots cassés du côté européen. "Il n’y a pas de retour à l’ordre mondial d’avant. Le monde d’aujourd’hui n’est pas le même qu’il y a 10 ans voire 5 ans", prévient Sabine Weyand, directrice générale du Commerce à la Commission européenne. Les 27 souhaitent une coopération approfondie avec Washington sur quelques dossiers prioritaires :

  • la lutte contre la pandémie
  • la relance de l’économie
  • le climat
  • le numérique
  • les relations commerciales

Mais les experts soulignent que même avec le départ de Donald Trump, Washington continuera à défendre avant tout les intérêts américains. "Le gouvernement de Joe Biden ne va pas faire disparaître tous les tarifs douaniers. Il va certainement mettre un terme à leur augmentation et il en supprimera quelques-uns parmi les plus ridicules imposés aux alliés pour des questions de sécurité nationale", explique Adam Posen, président du Peterson Institute for International Economics à Washington. L’équipe du prochain président américain devrait même essayer de demander des contreparties en échange d’une baisse des taxes sur les produits européens.

Les taxes imposées il y a quelques jours sur certains alcools français ne devraient pas disparaître dans l’immédiat. Même son de cloche dans la bataille que se livrent Airbus et Boeing. En revanche les deux parties ne veulent pas que des questions personnelles nuisent au partenariat transatlantique. "Il y a de la marge pour renforcer le lien transatlantique mais aussi pour le rendre plus équilibré que par le passé", analyse Peter Trubowitz de la London School of Economics. Mais il ajoute que les deux camps devront faire un effort pour y parvenir. Joe Biden symbolise un espoir pour l’avenir tant sur la scène nationale que sur la scène internationale.

Journaliste • Grégoire Lory