DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La politique s'invite dans la patinoire : le Bélarus privé du mondial de hockey

euronews_icons_loading
Archives : le président Alexandre Loukachenko lors d'un match amical de hockey, à Minsk (Bélarus), le 04/04/2020.
Archives : le président Alexandre Loukachenko lors d'un match amical de hockey, à Minsk (Bélarus), le 04/04/2020.   -   Tous droits réservés  Andrei Pokumeiko/BelTA
Taille du texte Aa Aa

Le prochain Mondial de hockey n'aura pas lieu au Bélarus. Décision de la Fédération internationale. Le président Loukachenko est critiqué pour la répression de la contestation politique dans son pays.

C'est dans l'immense patinoire de Minsk au Bélarus que devait se tenir le prochain Mondial de hockey. L'événement est prévu au printemps (du 21 mai au 6 juin).

Mais la Fédération internationale de Hockey a fait volte-face ce lundi, écartant le Bélarus de l'organisation de l'événement.

Dans un communiqué, la fédération a mis en avant "des préoccupations croissantes en matière de sécurité liées à la fois au Covid et à la montée des troubles politiques".

Car effectivement, le Bélarus est le théâtre d'une contestation politique. Depuis le mois d'août, des manifestants dénoncent la réélection d'Alexandre Loukachenko.

A 66 ans, le président bélarusse tient les rênes du pays aussi fermement que sa crosse de hockey. Un sport qu'il pratique avec son ami et voisin, le Russe Vladimir Poutine.

Depuis plusieurs semaines, des voix s'élevaient pour retirer au Bélarus l'organisation du Mondial, estimant que le sport ne devait pas servir de vitrine aux régimes autoritaires.

Certains sponsors commençaient même à faire défection.

La décision de la fédération ce lundi a été qualifiée de "victoire" par la cheffe de l'opposition bélarusse, Svetlana Tikhanovskaïa, qui vit aujourd'hui en exil.