This content is not available in your region

Washington : J-1 avant une cérémonie d'investiture inédite

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Washington : J-1 avant une cérémonie d'investiture inédite
Tous droits réservés  Alex Brandon/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Les Etats-Unis sont à la veille de la prestation de serment de leur nouveau président Joe Biden. Washington se prépare à une cérémonie semblable à nulle autre et placée sous très haute sécurité.

L'heure est aux répétitions à Washington. Mais les Etats-Unis s’apprêtent à vivre une cérémonie d'investiture inédite à bien des égards. La récente invasion du Capitole et la pandémie de Covid-19 sont passées par là.

Un dispositif sécuritaire sans précédent a été déployé pour l'inauguration de la présidence de Joe Biden. En outre, seul un millier d'invités seront présents contre 200 000 habituellement. A la place du public, plus de 190 000 drapeaux ont été plantés dans l'immense esplanade du National Mall où se presse habituellement la foule, un hommage également à ceux emportés par le coronavirus.

25 000 soldats déployés

Côté sécurité, 200 officiers du Département de la police New-yorkaise sont arrivés en renfort des forces de l'ordre déjà massivement déployées dans la capitale fédérale.

Le pays reste traumatisé par les images du 6 janvier dernier qui ont vu les partisans de Donald Trump envahir le Congrès. cette nouvelle vidéo a été publiée par le magazine The New Yorker. On y voit certains photographier des documents.

Jusqu'à 25 000 soldats de la Garde nationale seront présents pour protéger une large "zone rouge" allant du Capitole à la Maison Blanche. Le FBI a annoncé contrôler les antécédents des réservistes qui seront mobilisés.

Quand à Donald Trump et sa femme Melania, ils défient la tradition en refusant d'assister à la cérémonie. Du jamais vu depuis 1869. Le président sortant va sans doute se concentrer sur son déménagement dans sa résidence de Mar-a-Lago en Floride. Il quitte son poste avec une popularité au plus bas depuis 4 ans, avec 34% d'opinions favorables sur son action.