DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Egalité de genre : le windsurf ouvre la voie

euronews_icons_loading
Lac Ontario, octobre 2020.
Lac Ontario, octobre 2020.   -   Tous droits réservés  Nathan Denette/AP
Taille du texte Aa Aa

C'est une initiative que peu de disciplines sportives se sont risquées à prendre, pour passer des paroles aux actes, et oeuvrer dans le sens de l'égalité hommes-femmes. La PWA, instance professionnelle du windsurf, a décidé de récompenser les athlètes avec des sommes équivalentes sur le circuit de la coupe du monde dès cette année, emboîtant le pas aux organisateurs des compétitions américaines.

"Nous réalisons les mêmes efforts pour nous investir dans ce sport", explique Sarah-Quita Offringa, championne du Monde Wave 2019. "Nous y passons le même nombre d'heures, nos frais de déplacement sont les mêmes, nous prenons les mêmes risques, donc il est très important d'avoir franchi cette étape".

"Je suis très heureuse de cette nouvelle", assure Oda Johanne Stokstad Brødhold, windsurfeuse professionnelle, "et de savoir que nous recevrons des prix équivalents en 2021. Il était temps, car en tant que femme, nous consacrons le même temps à cette discipline que les hommes, on s'entraîne de la même manière, et on fournit les mêmes efforts, et je considère donc c'est un virage vraiment positif, non seulement pour les filles en activité, mais surtout pour les générations futures".

Il y a deux ans, les organisateurs de l'International Windsurfing Tour (IWT) avaient déjà mis en place des prix strictement égaux, pour tous les athlètes professionnels.