DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Guerre d'Algérie : Emmanuel Macron reçoit un rapport qui appelle à la réconciliation

euronews_icons_loading
La guerre d'Algérie
La guerre d'Algérie   -   Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

C'est un rapport qui est très attendu, autant du côté français qu'algérien. L'historien français Benjamin Stora a remis à Emmanuel Macron le fruit de sa réflexion sur la colonisation et la guerre d'Algérie. Benjamin Stora étudie cette période depuis 40 ans, il veut créer une passerelle :

"Il faut que des circulations de mémoire existent réellement, que les gens puissent se comprendre les uns les autres, que les Français comprennent le vécu algérien et les Algériens rentrent aussi dans ce qu'a été l'histoire française de la guerre d'Algérie."

l'Elysée exclut des "excuses" mais envisage des "actes symboliques". Emmanuel Macron est attaché à dépassionner cette période douloureuse, afin d'apaiser les relations avec l'Algérie. Les deux pays sont intimement liés par l'Histoire, de la colonisation en 1830 à la fin de la Guerre d'indépendance en 1962. Les deux présidents ont chargé leurs historiens de travailler ensemble sur la question mémorielle, mais des actes devront suivre selon Benjamin Stora.

A l'approche du 60e anniversaire de la fin du conflit en 2022, Emmanuel Macron espère apaiser les mémoires, dans les familles de rapatriés pieds-noirs, d'appelés du contingent qui ont fait la guerre, de harkis, ces Algériens qui ont combattu pour la France, et bien sûr des immigrés algériens.

Pendant huit ans, entre 1954 et 1962 la répression implacable de l'armée française, qui a pratiqué la torture, a répondu aux massacres et aux attentats du FLN, puis au terrorisme de l'OAS.

Le conflit a fait près de 500.000 morts civils et militaires, dont quelque 400.000 Algériens.