DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les agences de voyage européennes à la peine

euronews_icons_loading
Les agences de voyage européennes à la peine
Tous droits réservés  Gorm Kallestad/Gorm Kallestad / NTB
Taille du texte Aa Aa

Les agences de voyage sont sévèrement touchées par la pandémie de covid-19. La situation pourrait devenir encore plus difficile pour le secteur en Belgique. Les restrictions de déplacement et la propagation de nouveaux variants ont fait chuter les réservations.

"Depuis le 15 mars de l’année dernière nous n’avons pas vraiment vendu de nouveaux voyages. Nous faisons 88% du travail", explique Frank Bosteels, porte-parole de l’enseigne Connections. Selon la maison-mère, le virus a entrainé la fermeture de 20% de ses agences et une réduction d’un tiers de ses effectifs.

Cette situation se répète dans toutes les agences sur l’ensemble du continent européen et menace l’industrie touristique. Les professionnels espèrent que les déplacements reprendront avant la pause estivale.

Dans l’immédiat le gouvernement belge a décidé d'interdire pour l'ensemble du mois de février tous les voyages récréatifs et touristiques. Des rumeurs en ce sens inquiétait le secteur depuis plusieurs jours. "Nous sommes déçus de voir qu’un an après le début de la pandémie, rien n’a véritablement été mis en place pour permettre aujourd’hui des déplacements en toute sécurité", précise Frank Bosteels.

Lors du sommet européen en visioconférence jeudi soir, les dirigeants de l’UE ont fortement encouragé les citoyens à annuler leurs déplacements non-essentiels. Pour les touristes belges et européens cela signifie reporter à plus tard une éventuelle parenthèse ensoleillée.