PUBLICITÉ

L'Europe hausse le ton : les fabricants "doivent honorer leurs obligations"

L'Europe hausse le ton : les fabricants "doivent honorer leurs obligations"
Tous droits réservés Salvatore Di Nolfi/AP
Tous droits réservés Salvatore Di Nolfi/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ursula von der Leyen appelle les fabricants de vaccins à "honorer leurs obligations" et demande un mécanisme pour contrôler les exportations des doses hors Union européenne.

PUBLICITÉ

Ursula Von der Leyen a téléphoné au patron du groupe pharmaceutique AstraZeneca pour lui rappeler que l'Europe avait "investi de montants importants" pour s'assurer de la production du vaccin.

AstraZeneca annonce des retards dans la livraison de doses pour l'Europe.

À Bruxelles, beaucoup s'étonnent que le groupe pharmaceutique réalise ailleurs ses livraisons sans retard.

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne : "L'Europe a investi des milliards pour aider à développer les premiers vaccins au monde contre le COVID-19, pour créer un bien commun véritablement mondial. Maintenant, les entreprises doivent tenir leurs promesses. Elles doivent honorer leurs obligations et c'est pourquoi nous allons mettre en place un mécanisme d'exportation des vaccins dans la transparence. L'Europe est déterminée à mener à bien cet objectif pour le bien de tous."

Selon le mécanisme envisagé à Bruxelles , les doses de vaccin devraient obtenir une autorisation avant d'être exportées

De son côté, l'Allemagne souhaite réduire les exporation de vaccin hors Union européenne.

Jens Spahn, ministre allemand de la Santé : "Ce n'est pas "l'Europe d'abord", il s'agit pour l'Europe d'obtenir une part équitable. Voilà pourquoi il est logique d'introduire des restrictions à l'exportation : les vaccins qui quittent l'Europe doivent en recevoir l'autorisation."

Au sein de l'exécutif européen, des conseillers cités par l'Agence France Presse rappellent que l'Europe a signé en octobre un accord avec AstraZeneca et qu'aujourd'hui les doses devraient en théorie être prêtes et livrées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’Italie en passe de négocier un nouvel ajustement budgétaire avec l’Union européenne

En République tchèque, la coqueluche est de retour

COVID-19 : Rishi Sunak défend son action et relativise son rôle