This content is not available in your region

Le secteur automobile britannique plombé par le Covid-19 et le Brexit

Access to the comments Discussion
Par Luke Hanrahan
euronews_icons_loading
Le secteur automobile britannique plombé par le Covid-19 et le Brexit
Tous droits réservés  VLADIMIR SIMICEK/AFP or licensors

L'année 2020 a marqué un plus bas pour le secteur automobile britannique depuis les années 80 et les ventes de voitures neuves ont encore chuté de 40% en janvier 2021.

À Birmingham, ville clef pour l'industrie automobile britannique, l'entreprise de Neil Clifton fabrique des pièces pour les Land Rover. Elle est touchée de plein fouet par les baisses de production. En cause : les bouleversements dus à la crise du Covid-19, mais aussi les effets du Brexit.

"Nous avons été confrontés à des défis que nous n'avions jamais connu. Nous avons eu des problèmes non seulement avec les projets en cours, mais aussi pour gagner de nouveaux marchés. Une grande partie de nos matières premières proviennent d'Espagne et d'Allemagne - nous avons reçu des commandes pour des livraisons dans les deux ou trois mois et nous ne sommes pas en mesure de tenir ces délais", témoigne le dirigeant de Cube Precision, fabricant de pièces automobiles.

Le départ du Royaume-Uni du marché unique européen pose des problèmes à l'industrie. Des retards importants ont notamment été enregistrés dans les ports britanniques, perturbant les chaînes d'approvisionnement du secteur automobile.

"Une grande partie de ce pays dépend du bon fonctionnement du secteur automobile. Mais à cause de Covid et maintenant à cause du Brexit, cette industrie a été paralysée par moments. Certaines personnes ont perdu leurs moyens de subsistance car des entreprises ont fait faillite", nous dit notre correspondant Luke Hanrahan.

Un nombre important de licenciements est passé inaperçu dans les chaînes d'approvisionnement où de petites entreprises comme celle-ci ont dû réduire leurs effectifs.

"Tout ce qui arrive d'Europe prend beaucoup plus de temps, ce qui rend les choses plus stressantes. Cela affecte beaucoup de gens dans la région. Nous fabriquons tout, des petites aux grosses pièces. Cela a eu des répercussions sur de nombreux emplois", témoigne Ryan Edwards, responsable des achats chez Cube Precision.

Alors que le début d'année est encore difficile, en 2020, la baisse de la production de voitures au Royaume-Uni s'est traduite par la disparition de 10 000 emplois dans le secteur.