DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : la Hongrie commence à administrer le vaccin russe Spoutnik V

euronews_icons_loading
Covid-19 : la Hongrie commence à administrer le vaccin russe Spoutnik V
Tous droits réservés  Daniel Cole/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

C'est le premier pays du monde à franchir ce pas. En France, la Haute autorité de santé recommande d'administrer une seule dose de vaccin contre le Covid-19 aux personnes qui ont déjà contracté le coronavirus. Objectif : économiser les stocks de vaccin. Deux millions de personnes ont déjà reçu au moins une dose en France, mais les retards de livraisons du vaccin d'AstraZeneca font ralentir la cadence.

Pendant ce temps, en Moselle, la circulation du variant sud-africain s'accélère. Cent nouveaux cas par jour sont recensés en moyenne. Le département du nord-est de la France enregistre un taux d'incidence plus élevé que sur le reste du territoire. Le gouvernement veut donc renforcer la politique de tests et de vaccination, mais pas question, pour l'heure, de reconfiner.

"Certains élus ont plaidé pour un confinement sans délais de tout ou partie du territoire lorrain", a déclaré le ministre français de la Santé Olivier Véran. "D’autres ont plaidé pour une fermeture anticipée des écoles. Nous sommes ici à une semaine des vacances scolaires. Je vais désormais rentrer à Paris et continuer la consultation notamment discuter de la question des écoles avec mon homologue de l’éducation nationale Jean Michel Banquer."

Pendant ce temps, la campagne de vaccination s'accélère dans le reste de l'Europe. La Hongrie est le premier pays de l'Union européenne à avoir commencé à administrer le vaccin russe Spoutnik V. Le Premier ministre Viktor Orban avait critiqué à plusieurs reprises le processus de validation et d'achat des vaccins par Bruxelles, jugé trop lent.

La directrice générale de la santé hongroise Cecilia Muller a précisé que 560 médecins généralistes devaient sélectionner chacun cinq patients pour qu'ils se fassent vacciner et que 2 800 doses du vaccin russe devaient être administrées ce vendredi.

En Autriche, la région du Tyrol enregistre de forts taux d'infection aux variants du Covid-19. Le territoire montagneux est isolé depuis mercredi par Vienne. Seules les personnes pouvant présenter un test négatif peuvent en sortir.

Mais il y a néanmoins le début d'une bonne nouvelle en cette fin de semaine : le Royaume-Uni, pays le plus touché d'Europe en nombre de décès, semble en passe de réussir son pari de vacciner environ 15 millions de personnes d'ici à mi-février, ce qui laisse entrevoir une éventuelle sortie du confinement strict qui est en place depuis des semaines.