DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un an après, retour à Codogno, premier foyer de Covid-19 en Italie

euronews_icons_loading
Inauguration d'un monument en souvenir des morts de la Covid à Codogno au nord de l'Italie
Inauguration d'un monument en souvenir des morts de la Covid à Codogno au nord de l'Italie   -   Tous droits réservés  Luca Bruno, AP
Taille du texte Aa Aa

C'est un monument pour ne pas oublier. Codogno, ville martyre du Coronavirus, a connu il y a un an, jour pour jour ce 21 février, le premier cas de Covid-19 diagnostiqué en Italie.

Depuis l'épidémie s'est répandue au reste de la Lombardie puis à toute la péninsule. Pour le seul mois de mars, la commune de 15 000 habitants a connu une surmortalité de 300%.

"Étions-nous prêts ? Notre village était-il prêt ? L'histoire le dira peut-être, mais il y avait quand même des personnes, des gens normaux, ordinaires qui, à cette époque, faisaient des choses extraordinaires. Des choses émouvantes, des choses uniques, et c'est vraiment grâce à cela que beaucoup ont pu gagner cette bataille . Malheureusement, ce n'est pas fini", a estimé le maire, Francesco Passerini, lors d'un discours d'hommage.

Il y a un an, face à la recrudescence des cas, les habitants de Codogno et d'une dizaine d'autres villes sont parmi les premiers occidentaux à expérimenter les mesures de confinement de la population. Depuis, ici, comme partout en Europe, ces restrictions font désormais partie du quotidien. Un quotidien qui en une année aura radicalement changé.

En un an, 95 000 personnes sont décédées de la Covid-19 en Italie, deuxième pays le plus durement touché du continent